Yrsa Björndóttir - colère et curiosité
Membre
Yrsa Björndóttir
Voir le profil de l'utilisateur
Yrsa Björndóttir - colère et curiosité Tumblr_p4d0iaaY7H1r2maypo2_r1_500
J'ai : 21 ans Je suis : étudiante en littérature - quand elle va en cours Avatar + crédits : Emily Rudd by hungry icons
Mar 16 Avr - 23:53

Prénom(s) ▬ Yrsa  Surnom(s) ▬ Elle n'a pas de surnoms dédié. Chacun lui donne le surnom qu'il a envie Nationalité et origines ▬ IslandaiseDate et lieux de naissance (âge) ▬ 17.09.98 à Hafnor (21) Métier ▬ Étudiante en lettre classique Orientation sexuelle ▬ Ne sait jamais posée la question, du coup se considère hétérosexuelle Situation matrimoniale▬ Célibataire Signes particuliers▬ Elle est paraplégique, elle se balade donc constamment en fauteuil roulant Date d'arrivée à Hafnor ▬ Elle y est née, puis est partie pour ses études. Elle est revenue suite à son accident en mai 2017 Religion/croyance ▬ Athée par principe, elle est curieuse de l’influence de la lune et des plantes sur l’être humain. Groupe ▬ Les habitants Opinion de la secte ▬ Elle est habituée à la présence de la secte, elle a grandi dans le village et avait l’habitude de rester éloigner des partisans même si elle a toujours était très curieuse. En ce moment elle se pose des questions sur leur croyance, elle aimerait pouvoir en apprendre plus. Cependant un point la taraude : elle n’a pas envie de croire qu’ils sont coupables des enlèvements, mais en même temps elle doit admettre que l’hypothèse n’est pas absurde ; personne ne sait après tout ce qu’il se passe là-bas.

Caractère

▬ Sometimes you need to do something bad to stop you from doing something worse ▬



Curieuse ▬ Si c’est un moyen de distraire son esprit des idées morbides qui peuvent l’habiter à présent, Yrsa a toujours été de nature curieuse. Elle aimait chercher à comprendre ce qu’elle ne comprenait pas, voir ce qu’elle ne pouvait pas voir, entendre ce qu’elle ne devait pas entendre. Yrsa n’a jamais aimé laisser un mystère de côté. Alors oui depuis petite elle cherche comme une petite fouine à tout comprendre, parce que les mystères de l’univers ne sont pas impénétrables. C’est d’ailleurs à cause de cette curiosité qu’elle a finit par découvrir que le meilleur ami de son oncle est son amant. Deux hommes qui s’embrassent et s’étreigne dans le secret, il n’y a rarement que de l’amitié…

Colérique ▬ C’était une boule d’énergie, toujours à bouger à faire quelque chose et maintenant elle est devenue presque amorphe, attendant la suite des événements dans son fauteuil. Mais cette énergie n’a pas disparu, elle s’est mutée en colère : contre elle-même, contre le monde, contre ceux qui la prennent en pitié. Yrsa encaisse souvent les petits agacements quotidiens, soupire bruyamment quand on l’ennuie, mais lorsque le vase est plein, qu’importe qui sont les coupables, la prochaine personne à mettre une goûte de trop prendra pour tout le monde.

Indépendante ▬ Quand elle a vu ses frères partir et gagner leur indépendance, elle en a rêvé à son tour. Bien qu’elle aime sa famille et être avec elle, elle a toujours rêvé pouvoir se prendre en main et vivre sa vie. Être indépendante ce n’était pas qu’une question de fierté, mais aussi une façon de montrer à sa famille qu’elle était une adulte elle aussi. Avec sa paraplégie, elle a l’impression d’avoir perdu tout ce qu’elle avait gagné. Pourtant elle y tenait et elle y tient encore maintenant, voir plus qu’avant. Elle aimerait qu’on la laisse faire, qu’on accepte qu’elle puisse se gérer en autonomie, même si cela est devenue plus compliqué qu’avant. L’assister sans qu’elle en a fait la demande est la meilleure façon de l’agacer et de provoquer sa colère. Si cette indépendance peut dépeindre un mauvais côté de sa personnalité, elle en révèle un autre plus positif : elle fera tous les efforts nécessaires pour être autonome ; que cela soit médicale ou sociale. C’est pour cette raison qu’elle a fini par accepter de retourner à la faculté, même si elle sèche souvent les cours.

Spontanée ▬ Être une boule d’énergie qui grandit avec deux frères énergiques et un père qui encourage à la dépense physique, il fallait s’en doutait Yrsa n’est pas du genre à se poser calmement et à réfléchir. Elle est plutôt du genre spontané à faire tout ce qui lui passe par la tête, à dire tout ce qu’elle pense sans aucun filtre que ce soit positif ou non… Et si elle est devenue plus sombre qu’avant, qu’elle ne sourit plus comme un rayon de soleil, cela ne l’empêche pas d’avoir encore aujourd’hui des élans spontanés. C’est d’ailleurs à cause de l’un d’eux qu’elle a décidé d’assouvir sa curiosité païenne et qu’elle aide sa mère à son travail.

Têtue ▬ Jamais personne n’a réussi à lui retirer une idée de la tête. Parfois elle semblera l’abandonner, mais c’est pour mieux y revenir plus tard. Étant petite, elle était curieuse de la secte, mais elle respectait les interdictions comme tout le monde, seulement maintenant qu’elle s’intéresse aux religions païennes, elle ne peut se retirer l’idée d’en apprendre plus sur eux. Une véritable tête de mule qui saura faire semblant pour mieux vous tromper sur ses intentions.

Vulgaire ▬ Ce n’était pas un modèle de sagesse par le passé, mais elle était relativement polie et courtoise, usant des insultes avec parcimonie et dans des situations bien précises : quand elle était sous l’emprise de l’alcool. Maintenant c’est une toute autre histoire. Yrsa n’hésite pas à jurer, qu’importe que cela fasse lever les yeux au ciel de sa grand-mère. Elle est amère et elle le fait savoir à sa façon. De toute façon, elle considère que la pitié des gens vaut bien quelques insultes.

Fidèle ▬ Qu’importe son mauvais caractère, qu’importe la colère qu’elle peut avoir envers ses proches qui la materne, elle les aime malgré tout et une fois qu’elle a donné son amour elle reste fidèle. Pour elle l’amitié, la famille, l’amour ce ne sont pas des choses à offrir au premier venu, c’est quelque chose qui se gagne, une reconnaissance précieuse qu’il faut chérir. Une fois ce trésor offert, Yrsa sera toujours là pour ceux qui l’ont gagné. Elle s’énerve peut-être facilement, elle a souvent envie d’envoyer balader ceux qui la materne, mais elle est reconnaissante de leur présence, de leur attention, de l’amour qu’ils lui offrent. Alors elle propose une oreille attentive, un coup de main en cas de besoin, bref en cas de coup dur Yrsa sera toujours là.

Rigoureuse ▬ Être rigoureuse c’est quelque chose qu’elle a apprit avec le sport. Ce n’est pas en bâclant les choses, ni en les faisant à moitié qu’on arrive au meilleur résultat. Alors elle s’est toujours donnée à fond pour réussir les choses, travaillant les moindres détails, s’assurant de ne rien oublier. La rigueur est indispensable pour elle, encore plus maintenant qu’elle est en fauteuil roulant. Laisser traîner la moindre chose dans le passage et cela devient un enfer. D’ailleurs il ne sera pas rare de l’entendre hurler contre l’imbécile qui a laissé traîner ses chaussures dans l’entrée et qui lui complique sa sortie. Cependant son manque de rigueur dans ses nouvelles études pourrait lui être reproché comme l’hôpital qui se fout de la charité. C’est vrai qu’elle fait preuve de zèle, mais ce qu’il faut avouer c’est qu’elle n’est pas sûr qu’il s’agisse vraiment de ce qu’elle souhaite faire. La littérature est devenue une passion, mais de là à l’étudier elle n’en est pas si sûr. Surtout qu’elle apprécie bien plus la lecture à l’étude et que travailler au magasin de sa mère lui plaît bien plus qu’elle ne l’avouera.

Maladroite ▬ Rigoureuse, mais maladroite. Effectivement Yrsa a toujours eu un côté maladroit, non pas dans ses gestes, mais dans ses relations sociales. Elle a toujours eu du mal à dire ce qu’elle pensait sans s’embrouiller l’esprit, sans se retrouver à rougir de honte et de gêne. C’est presque un miracle qu’elle est réussi à garder le secret de son oncle Stanley. Enfin heureusement que sa fidélité au secret et sa rigueur à ne pas en dire plus qu’il ne faudrait l’aide de ce côté-là. Cependant il est conseillé d’éviter de lui révéler des secrets trop importants car personne ne pourra être sûr à 100% que rien ne fuitera. Aujourd’hui, une autre facette de sa maladresse sociale se dévoile : insulter un proche est étrangement une marque d’affection pour elle. C’est effectivement une façon bien maladroite de dire à un ami qu’on apprécie qu’il nous donne de l’indépendance. On notera aussi que sa maladresse sociale a empiré avec son handicap : Yrsa peine à dire ce qu’elle ressent réellement, s’enfermant sur elle-même et quand elle essaye de le faire, cela finit toujours dans un discours maladroit et bien souvent incohérent. Sa colère, sa spontanéité et les remparts qu’elle a érigé autour d’elle ne font finalement pas un bon mélange.

Cynique ▬ Entre la vulgarité et la colère, le cynisme est devenu son moyen de défense contre la pitié des autres, mais aussi contre elle-même. Elle sait qu’elle est la responsable de son accident et si elle semble en vouloir au monde entier, c’est à elle qu’elle en veut réellement. Cependant elle ne risque pas de l’avouer à haute voix si facilement, alors pour se protéger et pour répondre à la sollicitude, aussi bienveillante soit-elle des autres, Yrsa a dressé autour d’elle un bouclier forgé de cynisme.

Anecdotes

Yrsa était une grande sportive avant son accident. Elle en pratiquait autant qu’elle pouvait en consommer à la télé, mais depuis qu’elle est paraplégique, elle ne veut plus entendre parler de sport. En réalité elle aime toujours autant cela, mais elle n’arrive pas à admettre qu’elle a tout perdu de ce côté-là. ▬ Pour occuper son temps depuis son retour, elle a commencé à lire les livres de la bibliothèque de la maison familiale. Si au départ c’était un moyen de distraire son esprit de ses idées morbide, elle a fini par y prendre goût. Seulement elle se lasse un peu de passer son temps à lire et relire les mêmes ouvrages. Elle essaye donc d’ouvrir ses horizons à l’aide d’essai ou de livre documentaire. ▬ Elle commence à s’intéresser à tout ce qui est occulte, par curiosité, mais aussi parce que c’est un autre moyen d’occuper son esprit. De plus, ayant grandi avec la secte non loin du village, elle a toujours eu cette curiosité ; Yrsa s’autorise seulement maintenant à assouvir celle-ci. Si sa famille ne voit pas la chose d’un bon œil, il l’accepte car ils se rendent compte qu’assouvir sa curiosité l’aide à ne plus penser au suicide. Cependant ils préfèrent qu’elle reste loin de la secte. Pour l’instant elle respecte cela, mais elle doit bien avouer qu’elle est fascinée par ce qu’elle apprend sur les pouvoir de la nature. ▬ Ses parents l’ont poussé à reprendre des études à la rentrée 2018. C’est pourquoi elle s’est inscrite dans l’université de la ville, mais en réalité elle n’y met pas souvent les pieds. Yrsa déteste le regard que les autres lui portent la plupart du temps. Pourtant il ne sera pas rare de la voir sur le campus pour faire croire à ses parents qu’elle va bien en cours : elle tue le temps à la bibliothèque et parfois dans les allées du campus quand il fait beau. ▬ Si elle a renoncé à mourir et décidé de reprendre sa vie en main, Yrsa a tendance à porter un regard vide sur tout ce qui l’entoure, ayant perdue la flamme qui l’animait par le passé. Concrètement son accident l’a marqué plus que ce qu’elle ne pourra l’avouer, noyant la fille joyeuse et dynamique qu’elle était par le passé. ▬ Végétarienne, elle tend vers le véganisme. De toute façon, elle n’avait jamais été très fan de consommer des produits provenant d’animaux. Après tout, eux aussi sont des animaux… En revanche, elle raffole de fraise, au point d’être capable de n’importe quoi pour en avoir. ▬ Sa chambre a été déménagé au rez-de-chaussée dans la maison de ses grands-parents. Ils ont dû faire pas mal d’aménagement, à l’intérieur comme à l’extérieur pour lui permettre un maximum d’autonomie avec son fauteuil. Elle déteste cela car tout lui rappel sa condition, mais Yrsa préfère encore ça que de dépendre de tout le monde pour quoi que ce soit. La cuisine n’a pas encore été aménagée, mais cela fait partie des projets à venir. Ce n’est pas ses parents, ni ses grands-parents qui payent la plupart des travaux, mais bien sa tante. Celle-ci a très rapidement quitté le nid familial pour se lancer dans le droit commercial à la capitale et cela lui a réussi. Malheureusement elle n’a jamais pu avoir d’enfant et naturellement, elle a reporter toute son attention maternelle sur sa nièce. C’est la raison pour laquelle elle a accepté de financer les travaux, même si elle reste catégorique sur le sujet : Yrsa serait mieux à la capitale avec elle que dans ce vieux village, même s’il prend des allures de ville moderne avec son expansion. Yrsa ne se mêle pas vraiment de cette querelle entre son père et sa tante. Tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle n’a ni envie de rester à Hafnor, ni retourner dans la capitale. Elle aimerait bien tout quitter pour recommencer une vie ailleurs, mais elle ne sen sent pas capable, alors pour l’instant elle reste là où on la veut : chez ses parents.

Le joueur

Pseudo : piouÂge : 25 ansi Comment es-tu arrivé ici ? Je me suis perdu dans les méandres d’internet. Bref j’ai navigué de partenariat en partenariat Ton avis sur le forum : Il a l’air tout choupi et j’ai hâte de découvrir ce qu’il nous cache ! Inventé/scério/pré-lien :Un inventé <3 Quelque chose à nous dire ? D’ici une dizaine de jour je déménage, donc j’aurais sans doute une perturbation au niveau de ma connexion internet, mais si tout se passe bien ça devrait pas trop mal se goupiller. Au pire j’ai le partage de connexion avec mon téléphone.

J'aide le staff :
Code:
▬ <b>Emily Rudd</b>| <a href="http://hafnor.forumactif.com/u27" target="_blank">Yrsa Björndóttir
</a>
(c) Moses.


La famille

Toute une histoire !


Ici une présentation des différentes personnes de la famille d'Yrsa et des liens qu'elle entretient avec eux. Leur présentation est utile car sa famille a un impact important dans sa vie quotidienne, de ce fait, il ne sera pas rare de voir leur prénom mentionné dans les rps. Cette présentation me sert donc de pense bête, mais peut être aussi utile aux autres joueurs.

Ces personnes ne sont pas prévus en jeu. Si quelqu'un est néanmoins intéressé, ma boite mp est ouverte.

Björn ▬ Père - 56 ans - Bûcheron
Lui et sa fille ont toujours été très complices. C'est à lui qu'elle confiait ses secrets, ses doutes, ses peurs... Il n'y a pas un secret qu'il ne connaisse pas de sa fille. C'est d'ailleurs lui qui l'aura encouragé à devenir la sportive qu'elle était. Rapidement il avait compris qu'Yrsa avait une énergie débordante à canaliser étant petite et le meilleur moyen de le faire dans un village était le sport. C'est finalement un peu grâce à son père qu'elle a développé cet amour pour le sport. Malheureusement depuis son accident elle s'éloigne de celui-ci. Non pas qu'elle n'aime plus son père, mais être avec lui est douloureux car il lui rappelle en permanence ce qu'elle a perdu. Björn essaye pourtant de retrouver cette complicité qu'ils avaient par le passé, mais tous ses efforts semblent voués à l'échec.

Greta ▬ Mère - 49 ans - Patronne d'un petit café librairie dans l'ancien centre-ville
Yrsa n'était pas particulièrement proche de sa mère avant son accident. Elle l'appréciait oui, mais elle ne se confiait que très peu à elle. Cependant, depuis qu'elle s'est mise à la lecture sa mère a trouvé une ouverture pour se rapprocher de sa fille. Elle a toujours regretté de ne pas avoir une relation fusionnelle avec elle, alors Greta profite des moments de complicité qu'elles peuvent avoir quand elles parlent de livre. Yrsa aide parfois sa mère en boutique pour la partie librairie. Ce n'est pas toujours évident avec son fauteuil, mais elle peut facilement gérer la caisse et répondre aux questions des clients.

Ymir ▬ Frère - 25 ans - Ingénieur
Le premier des deux frères jumeaux. Une véritable terreur qui adorait embêter sa petite soeur, mais seul lui et Yrkill en avait le droit. Étant la dernière de la famille et surtout la seule fille, ses deux frères se sont donnés la mission de la protéger. Ymir s'assurait donc à distance que personne ne s'en prenne à son trésor. En effet Yrsa a toujours été proche de lui, d'ailleurs il n'était pas rare de voir la cadette demander de l'aide à son frère dans toutes les matières scientifiques. Ymir a quitté la ville pour ses études et n'y est jamais revenu, hormis pour les vacances. Néanmoins depuis l'accident de sa sœur, il revient de plus en plus souvent pour s'assurer qu'elle va bien et qu'elle est bien traitée. D'ailleurs Yrsa a surpris une discussion entre lui et leur père : avec l’expansion de la ville, il pourrait y trouver du travail et revenir. Il semblerait que tout le monde dans la famille veuille être près d'elle pour s'assurer qu'elle vive bien avec son handicap. Yrsa serre les dents car elle n'a pas envie que son frère sacrifie sa vie pour elle : elle peut très bien se débrouiller seule comme une grande.

Yrkill ▬ Frère - 25 ans - Apprenti verrier
Le plus jeune des jumeaux, mais aussi l'artiste de la famille. Depuis petit il était créatif, que ce soit dans ses rédactions, ses jeux ou même ses bêtises. D'ailleurs Yrsa en faisait souvent les frais. Tout comme Ymir il était le seul a avoir le droit d'embêter la cadette, mais si Ymir s'assurait qu'on ne s'en prenait pas à elle, Yrkill lui apprenait à se défendre. Après tout il ne pouvait pas être sur son dos h24. Comme son frère il a quitté Hafnor pour ses études, mais si le premier restait à deux heures de voiture, Yrkill est partie à l'autre bout du pays. Il rentrait donc bien moins souvent. Pour autant il est toujours autant présent à la maison : entre les appels téléphoniques, les Skype, les sms, etc... ils ne restaient jamais longtemps sans nouvelles l'un de l'autre. Après l'accident, il prenait de plus en plus de nouvelle de sa petite sœur, mais il essaye surtout de lui changer les idées en la faisant rire. Si tout le monde dans la famille voit d'un mauvais œil l'intérêt qu'Yrsa présente à l'occulte, Yrkill lui l'encourage à continuer de creuser. Il n'en a rien à faire que sa sœur devienne croyante ou non, ni même qu'elle s'approche de la secte : si cela lui permet de trouver un but dans sa vie c'est suffisant pour lui. Tout ce qu'il désire c'est qu'Yrsa retrouve sa joie de vivre.

Famille paternelle



Hödd ▬ Grand-mère paternelle - 76 ans - Retraité - sourde de l'oreille gauche
Yrsa a toujours apprécié sa grand-mère. D'ailleurs quand elle n'était pas avec son père, elle était à la cuisine avec elle étant petite. Aujourd'hui, la cuisine est toujours le royaume de Hödd et c'est un peu à cause d'elle que les travaux d'aménagement pour adapter la pièce à Yrsa ont été retardés. En effet la vielle femme ne voit pas pourquoi il faudrait les faire alors qu'elle peut encore cuisiner les plats favoris de sa petite fille pour elle. Si l'entêtement de sa grand-mère peu l'agacé sur certain point, comme le fait qu'elle l'infantilise, Yrsa est néanmoins attendrit par l'amour qu'elle lui offre. En effet, Hödd se montre toujours aux petits soins pour elle, mais elle n'hésite pas à la bousculer de temps en temps. C'est principalement grâce à la tête de mule qu'elle est qu'Yrsa a fini par décider de se reprendre en main et d'arrêter de vouloir mourir. Le pari n'est pas encore gagné, mais grand-mère veille au grain. D'ailleurs Yrsa sait qu'elle risque de passer un mauvais quart d'heure le jour où Hödd découvrira qu'elle sèche les cours.

Reinhart ▬ Grand-père paternel - 81 ans, décédé à l'âge de 46 ans - Bûcheron
Yrsa ne l'a jamais connu, mais parfois elle a l'impression qu'il est encore là parmi eux. Entre les histoires d'Hödd et de son père, les photographies, son vieux blouson en cuir, ses peintures et sa guitare, Reinhart n'a jamais quitté la maison. De ce qu'elle sait, c'était un artiste dans l'âme et elle est sûre qu'elle aurait adoré ce grand-père. Peut-être aurait-elle été un peu plus posé et calme s’il aurait été là pour lui partager ses passions. Quoi qu'il en soit, elle aime écouter les histoires d'Hödd à propos de ce grand romantique. Elle sait aussi que son père a suivi le sien dans le métier de bûcheron et que s'il avait aussi sa petite maison, il a fini par la vendre au décès de son père pour retourner vivre avec sa mère et ne pas la laisser seule.

Kára ▬ Tante, sœur de Björn - 53 ans - Avocate  
Rapidement Kára est partie étudier le droit à la capitale. Elle a enchaîné de nombreux petits boulots pour se permettre de vivre là-bas tout en étudiant. Sa mère ne pouvait pas se permettre de financer les études de sa fille en plus de son logement. C'est pourquoi, quand elle a apprit qu'Yrsa montait à son tour à la capitale pour ses études, elle lui a tout de suite proposé de l'héberger afin de soulager Greta et Björn financièrement. C'était aussi une façon pour elle d'avoir une fille à la maison. En effet Kára est infertile et cela lui pèse ; elle voulait être mère et voir ses enfants s'épanouir à ses côtés. Cet amour maternelle, elle l'a reporté sur Yrsa. Celle-ci ne s'en ai jamais plein, sauf quand sa tante devenait trop pesante l'empêchant de profiter à fond de sa vie étudiante. Quelque part, Yrsa sait que sa tante se sent responsable de son accident même si ce n'est pas de sa faute. Actuellement Kára a dû mal à se faire à l'absence de sa nièce et aimerait bien la voir revenir à la capitale, prétextant qu'elle pourrait y avoir de meilleur soin et de meilleur accompagnement qu'à Hafnor.

Famille maternelle


Sigmar et Júdit ▬ Grand-père et grand-mère maternels - 78  ans et 75 ans - Retraités - Vivent dans un village à 30 minutes en voiture d'Hafnor
Yrsa est un peu moins proche d'eux car elle n'a pas vécu avec eux. Cependant, cela ne l'empêche pas de les apprécier. Surtout sa grand-mère qui prend soin de lui rapportait tous les étés des fraises de son jardin. Le rituel a été pris dès que sa mère à emménager chez sa belle-mère. Tous les dimanches, ils viennent chez Hödd passer la journée avec leur fille et petits enfants. Et comme à chaque fois, ils ne viennent jamais les mains vides. La plus part du temps il s'agit de confiture ou de viennoiserie faites maisons qui seront partagés à l'heure du goûté.

Stanley ▬ Oncle, frère de Greta - 57 ans - Pharmacien
Si elle a toujours apprécié son oncle, Yrsa n'en était pas si proche que cela. Quand elle a découvert son secret, elle lui a promis de ne rien révéler à la famille. Une complicité aurait pu naître en eux, mais finalement Yrsa n'a fait que garder des rapports cordiaux avec lui. C'était son oncle, il était gentil et voilà tout. Quand elle est revenue suite à son accident, il s'est mis en tête de s'assurer qu'elle prenait les bons traitements et si elle aurait pu prendre ses médicaments à la pharmacie de la ville, c'était Stanley qui les lui apportait de sa pharmacie chaque dimanche. Maintenant qu'elle se montre plus indépendante, il a arrêté de les lui apporter et la laisse aller les chercher par elle-même. Finalement il est le seul dans la famille à lui laisser son indépendance et il n'hésite pas à râler sur les autres pour qu'on la laisse tranquille. Yrsa apprécie beaucoup ce geste et elle commence à se rapprocher de lui.

Victor ▬ Amant de Stanley, officiellement meilleur ami/colocataire - 58 ans - Professeur de mathématique
Si le secret est bien gardé dans la famille, Yrsa a bien comprit que la complicité entre son oncle et Victor n'était pas que de l'amitié. Elle s'en est rendu compte rapidement, vers l'âge de douze ans. Bien sur elle a promis de ne rien raconter aux autres, Stanley n'assumant pas son homosexualité. Yrsa considère malgré tout Victor comme son oncle et il n'était pas rare de voir ce dernier lui donner des cours particuliers en mathématique les dimanches après-midi lors des traditionnelles réunions de famille. Il est vrai qu'Yrsa n'a jamais été très à l'aise avec les maths, heureusement que Victor l'aidait sur ses devoirs pour lui éviter des mauvaises notes.

Marlín ▬ Tante, sœur de Greta - 52 ans - Métier inconnu
Elle n'a que peu de souvenir de sa tante. Marlín a rompu le contact avec la famille alors qu'Yrsa n'avait que 6 ans. Elle n'a jamais su la raison et aujourd'hui encore elle ne cherche pas à la connaître. Tout ce qu'elle sait, c'est qu'elle a deux cousins et une cousine. Peut-être qu'un jour elle cherchera à les contacter, mais pour l'instant elle ne s'en soucis pas vraiment.
(c) Moses. sur Bazzart
Membre
Yrsa Björndóttir
Voir le profil de l'utilisateur
Yrsa Björndóttir - colère et curiosité Tumblr_p4d0iaaY7H1r2maypo2_r1_500
J'ai : 21 ans Je suis : étudiante en littérature - quand elle va en cours Avatar + crédits : Emily Rudd by hungry icons
Mer 17 Avr - 0:07

Histoire

Just as a flower does not choose its color, we are not responsible for what we have come to be. Only once you realize this do you become free.


_ Pour quelqu’un de non croyant, il est plutôt étonnant de te voir là petite sœur.

Yrsa resta silencieuse, les mains posées sur ses genoux, le regard perdu dans le vide. Elle avait cherché à fuir la cacophonie de la maison en ce dimanche après-midi, n’ayant pas le courage de supporter le poids des regards emplies de tristesse et de sollicitude. Cela ne faisait qu’un mois qu’elle était rentrée et elle n’en pouvait déjà plus. Alors oui elle venait parfois se réfugier à l’église quand elle avait besoin de tranquillité. Ymir avait raison, c’était étonnant de la voir dans ce lieu de culte, mais c’était précisément pour cela qu’elle venait : personne n’aurait eu l’idée de venir la chercher ici. Pourtant son grand-frère l’avait fait.

Il s’installa sur la chaise à côté d’Yrsa, fixant l’étendue qui se présentait devant lui. Ils restèrent ainsi pendant un moment, gardant le silence. La cadette le soupçonnait de prier. Elle savait qu’il était catholique, comme la plupart de sa famille. Elle était juste le vilain petit canard qui avait du mal à croire en un dieu unique et tout puissant. Tout ce qu’elle espérait, c’est qu’Ymir ne soit pas en train de prier pour elle. Elle n’avait pas envie que l’on face cela, tout ce qu’elle voulait, c’était qu’on la laisse tranquille pour qu’elle puisse mourir dans son coin.

_ Tu sais, tout le monde te cherche, c’est la panique à la maison. Hödd est une terreur, elle reproche à tout le monde de ne pas avoir fait attention. Je crois qu’elle est bien celle qui s’inquiète le plus.

Un haussement d’épaule fut tout ce qu’elle offrit comme réponse.

_ Alors c’est comme ça ? Tu ne vas plus nous parler ?

Encore un haussement d’épaule. Ymir poussa un long soupir avant de pianoter sur son portable et de se lever. Il commença à pousser le fauteuil de sa sœur pour sortir de l’église quand elle frappa violemment sur l’accoudoir. Le regard noir qu’elle lui envoya à son regard plein d’interrogation le découragea de continuer. Il invita simplement Yrsa à sortir d’un geste de la main, la laissant déplacer son fauteuil par elle-même. C’était un vieux fauteuil manuel qui lui demandait beaucoup d’effort, mais elle tenait à le faire toute seule.

_ Je les ai prévenus que je t’ai trouvé. Je suppose que tu ne veux pas rentrer ? Allons à la plage. Cela fait longtemps qu’on n’y est pas allé.

Yrsa poussa simplement un soupir et suivit son frère. Elle n’avait pas envie de grand-chose, ni de rentrer, ni d’aller à la plage. Juste de voir la fin arriver. Elle en venait à regretter que la voiture ne l’eût pas tué sur le coup. Cela aurait été bien plus simple pour elle et pour sa famille.

------

La claque se fit sentir, les larmes lui montèrent aux yeux. Le plus dur n’était pas la douleur de sa joue, mais bien de voir la colère dans les yeux de sa grand-mère, le désespoir dans ceux de son père et l’incompréhension chez sa mère. Hödd venait de surprendre encore une fois sa petite-fille en train d’essayer de mettre fin à ses jours en se scarifiant et ses cris avaient alertés ses parents. Hödd n’en pouvait plus de la voir dans cet état, Dieu avait été miséricordieux avec elle en épargnant sa vie et voilà qu’elle le remerciait en tentant de se suicider.

_ Tu m’entends gamine ! C’est la dernière fois que tu fais ce genre de chose sous mon toit ! À partir d’aujourd’hui je ne te laisse plus sans surveillance, peu importe que cela te plaise ou non ! Tu vas apprendre à te comporter mieux que cela !
_ Maman, calme-toi, c’est dur pour elle aussi.
_ Oh toi ne commence pas à défendre ta fille. Oui c’est dur, mais on est là pour l’aider, elle n’a qu’à nous parler et nous dire ce qui ne va pas au lieu de faire sa tête de mule et s’enfermer comme une idiote dans sa carapace.
_ Björn, ta mère n’a pas tort, c’est dur pour elle, mais elle ne nous aide pas à la soutenir. Quoi qu’on fasse elle se met en colère, s’enferme sur elle-même, elle te rejette même toi.


Un voile d’ombre passa sur le visage de son père, qui la tête basse quitta la salle de bain sans un mot. C’était trop dur pour lui, sans le vouloir sa femme venait d’appuyer sur une plaie ouverte. Sa fille ne lui parlait plus, elle ne le regardait même plus, le rejetant à chaque fois qu’il essayait de faire un pas vers elle. La culpabilité s’empara d’Yrsa quand elle vit son père sortir, le dos voûté. Elle savait qu’elle lui faisait du mal, mais c’était trop dur de voir cet homme qui lui avait offert la passion du sport, une passion qu’un inconnu lui avait arrachée et qu’elle ne pourrait jamais retrouver entièrement.

------

Ce jour-là elle était installée sur le perron de la maison, regardant le vent souffler au travers les arbres. C’était son anniversaire, Yrkill était rentré pour l’occasion. Il s’était installé à côté d’elle, une tasse de café entre les mains. À l’intérieur on pouvait entendre le brouhaha habituel de sa famille. Les deux enfants étaient silencieux, le frère se contentant de jeter de temps à autre un regard inquiet à sa sœur. Contrairement aux autres, il ne voulait pas la forcer à vivre, il voulait que cela vienne d’elle. Si la famille fermait les yeux sur la raison de son état, Yrkill savait pourquoi sa sœur était dans un état amorphe, proche de la mort : elle avait perdu sa passion, tout ce qui faisait sa vie. Il fallait qu’elle retrouve une raison de vivre et ce n’était pas à eux de le lui imposer.

La porte d’entrée s’ouvrit brusquement, laissant apparaître Hödd, un plateau remplit de viennoiseries traditionnelles et d’une tasse de chocolat chaud. Elle posa le plateau sur la table qui séparait le frère et la sœur, tendant la tasse à Yrsa.

_ Tiens ma grande, ça te fera de bien de boire du chaud. Mange aussi un morceau, tu n’as presque pas touché à ton assiette ce midi.

Yrsa haussa des épaules en attrapant la tasse. Hödd soupira avant de se tourner vers son petit-fils. Yrkill lui souriait en la remerciant. Un regard suffit pout faire comprendre à l’ancienne qu’il veillait sur la cadette, qu’elle n’avait pas à s’en faire. Une fois Hödd rentrait il prit la tasse d’Yrsa et la posa sur la table.

_ Ne te force pas, je le boirais pour toi si tu veux.
_ Merci.


C’était la première fois qu’elle le regardait depuis qu’ils étaient sortis et elle lui avait offert un sourire timide. Cela réchauffa le cœur d’Yrkill ; pour l’instant c’était beaucoup pour elle et il était reconnaissant qu’elle soit capable de s’ouvrir à lui.

------

Les hurlements d’Yrsa avaient réveillés toute la maison. Yrkill fut le premier à débarquer dans sa chambre, expulsant les autres membres d’un regard. Il savait que sa sœur ne s’ouvrirait à lui que s’il était seul. Depuis le début de ses vacances c’était quand il la prenait à part qu’elle se montrait à nouveau sociable.

Yrsa était redressée dans son lit, trempée de sueur, le visage ravagé par la peine et les pleure. L’aîné se calla à côté d’elle, la prenant dans ses bras, murmurant les chants traditionnelles qu’Hödd avait l’habitude de leur chanter enfant quand ils faisaient des cauchemars pour chasser le mauvais œil.

_ L’accident. J’ai… J’y étais à nouveau.

Yrkill continua de bercer sa sœur, la laissant parler à son rythme, sans la forcer.

_ Les phares de la voiture m’éblouissaient, j’étais incapable de bouger, c’était comme si mes pieds étaient collés au sol. J’étais en retard, une stupide soirée… J’ai tout perdu parce que j’étais en retard à une soirée.

Les larmes redoublèrent, la peine dans son cœur n’était pas uniquement dû au cauchemar, mais aussi au souvenir que celui-ci ravivait. Le chauffeur était ivre, il n’avait pas respecté le feu rouge et avait percuté de plein fouet Yrsa qui pressée d’arrivé n’avait pas regardé avant de traverser, même si le feu était vert pout elle. Si tout le monde s’accordait pour dire que le chauffeur était le fautif, personne n’arrivait à convaincre la jeune fille qu’elle n’avait pas à porter le blâme.

_ J’ai tout perdu pour une soirée, j’ai tout perdu pour m’amuser, juste un soir.

Son corps tremblait, mais blottit contre son frère elle laissa la fatigue l’emporter peu à peu. Le lendemain matin, Björn retrouva sa fille blottit dans les bras de son fils adossé à la tête de lit. Il était reconnaissant qu’Yrkill soit venu et il aurait aimé qu’il reste à Hafnor. Toute la famille voyait bien qu’Yrsa arrivait à s’ouvrir à lui, même si cela les blessait de l’admettre, Yrkill était celui qui faisait le plus de bien à la jeune fille.

------

Le temps s’était écoulé et sa famille avait gagné deux combats : Yrsa n’essayait plus de se suicider. Du moins elle arrivait à combattre la plupart de ses pulsions ; noyant celles-ci dans sa soif de curiosité. Enfin elle avait repris des études en littérature classique. Ce qu’ils ne savaient pas, c’est qu’elle n’assistait qu’à très peu de cours, séchant la plupart, prenant les notes d’une fille qui s’approchait le plus de ce que l’on pourrait qualifier d’amie.

Ce soir-là Greta essayait calmement de tenir tête à sa fille. Certes elles s’étaient rapprochées depuis qu’Yrsa avait décidé de découvrir l’univers de la littérature et de l’aider à la boutique, mais elle n’approuvait pas la curiosité de sa fille envers le culte. Elle avait découvert dans sa chambre de nombreux livres sur des croyances païennes, la pratique de la magie et un carnet rempli de note et de question sur le culte. Greta ne l’avait pas encore confronté sur le sujet, mais la demande que venait de faire Yrsa au dessert n’engageait rien de bon à ses yeux. Il fallait qu’ils arrivent à la garder éloignée du culte le plus que possible.

_ C’est hors de question. Tu continueras d’être suivit par le médecin de la famille point.
_ C’est un incompétent papa ! Merde il ne sait même pas de quoi il parle quand il aborde le sujet de ma paralysie. Alors nan je refuse de rester avec crétin comme lui. Le médecin Valduson est tout à fait disposé à s’occuper de moi.
_ Ton langage ! Et c’est un partisan du culte gamine, personne du village ne s’approchera d’eux. C’était et ce sera toujours comme ça.
_ Hödd, ce n’est plus un village, il va falloir remettre les pendules à l’heure… Et qu’il soit lié au culte n’empêche en rien que je veuille être suivit par ce médecin ! Point. Je suis majeur, j’ai encore le droit de choisir qui me soigne nan ? Vous allez aussi me retirer ça à mon indépendance ? Si vous voulez je peux devenir votre petite chose, mais autant me retirer l’esprit alors. Tiens Hödd toi qui connais les plantes, je suis sûr que tu en trouvera une qui me rendra suffisamment idiote pour ne plus avoir d’autonomie !


Un malaise s’installa dans la cuisine. Yrsa venait de toucher une corde sensible. Elle s’en voulait quelque part de les faire culpabiliser, mais en même temps elle avait besoin de les confronter. Elle en avait marre de les avoir constamment sur le dos, l’empêchant d’être libre. Ils la traitaient comme une adolescente en pleine crise qu’il fallait surveiller. Alors certes elle n’en était pas loin, car c’était purement un caprice ce changement de médecin ; elle aurait pu rester avec celui qu’elle avait actuellement. Seulement elle voulait changer pour avoir l’impression de se détacher du carcan familial, mais aussi pouvoir assouvir sa soif de savoir sur le culte auprès de quelqu’un qui le vivait.

Björn poussa un long soupir, Greta garda la tête basse pendant qu’Hödd jouait avec ce qu’il restait de son dessert. Personne ne semblait disposer à répondre à cette accusation. Tous avaient compris pourquoi Yrsa ne leur avaient plus adressé dans la parole au départ : c’était son moyen de se rebeller contre la sur-attention qu’ils avaient eu à son égard. Elle venait de les accuser à nouveau, sans aucune subtilité. Sur le visage de la jeune femme trôner un sourire victorieux. Elle savait qu’elle n’était plus très loin de gagner cette bataille. Elle aimait sa famille, ça il n’y avait pas de doute, mais parfois la colère montrait un aspect bien moins beau de sa personne. Ce fut son père qui prit la parole après un énième soupir.

_ C’est vraiment ce que tu veux ?
_ Oui.
_ Il n’y a pas moyen de te faire changer d’avis ?
_ Non.


Greta posa une main sur le bras de son mari. Celui-ci plongea son regard dans le sien et pendant un court instant un dialogue muet se déroula entre les époux. Les épaules de Greta tombèrent, elle avait donné raison à son mari même si elle n’aimait pas l’idée que sa fille soit suivit par un médecin de la secte, principalement à cause de l’intérêt trop présent qu’elle portait à celle-ci.

_ Bien, ton prochain rendez-vous sera donc avec ce médecin. Cependant permet à ta mère d’être présente avec toi pour la première entrevue s’il te plaît. Cela rassurera tout le monde.
_ Ok… Mais je ne suis plus une gamine.


Sans un mot de plus Yrsa quitta la table pour s’enfermer dans sa chambre. Elle avait gagné et allait enfin pouvoir obtenir des réponses à ses question. Du moins elle l’espérait.
(c) Moses. sur Bazzart
Fondateur
Kjaran Valduson
Voir le profil de l'utilisateur http://hafnor.forumactif.com http://hafnor.forumactif.com/t24-kjaran-vs-le-monde
Plutôt grand | Médecin a mi-temps en ville, a mi-temps dans la secte | Fera tout pour protéger le culte | A coupé les ponts avec sa famille biologique pour s'en trouver une nouvelle au sein des enfants d'Eldar.
Yrsa Björndóttir - colère et curiosité Xz66
J'ai : 37 ans Je suis : médecin généraliste Je joue également : X Avatar + crédits : Matthew Goode | Moses. Yrsa Björndóttir - colère et curiosité Ud0a
Mer 17 Avr - 0:15
Bienvenue ! J'aime beaucoup la tête de ton avatar.
J'ai déjà tellement d'idées de lien avec Kjaran Yrsa Björndóttir - colère et curiosité 1093022029 J'ai hâte d'en apprendre plus sur ton personnage !

Bon courage pour la rédaction et hésite pas à me contacter en cas de question


Let's play pretend,

See if i'll be happier
ANAPHORE
Membre
Yrsa Björndóttir
Voir le profil de l'utilisateur
Yrsa Björndóttir - colère et curiosité Tumblr_p4d0iaaY7H1r2maypo2_r1_500
J'ai : 21 ans Je suis : étudiante en littérature - quand elle va en cours Avatar + crédits : Emily Rudd by hungry icons
Jeu 18 Avr - 20:35
Je suis curieux de savoir toutes les idées de liens que tu peux avoir :D déjà en tant que médecin généraliste, on trouvera sans doute une petite base à ce niveau là ;) D'ailleurs si tu veux déjà en discuter en attendant que je termines ma fiche -probablement durant le week-end- ma boîte à mp est ouverte !

Et tu peux déjà en apprendre un peu plus sur la demoiselle puisqu'il ne manque plus que l'histoire !
Membre
Ásgeir Heimirsson
Voir le profil de l'utilisateur
Yrsa Björndóttir - colère et curiosité Tumblr_mt2wehH7tA1qktd6vo4_r2_250
J'ai : 28 ans Je suis : Commis de cuisine Avatar + crédits : Avan Jogia + BALACLAVA + ASTRA (signature)
Ven 19 Avr - 12:42
Waaaah mais quelle fiche complète Yrsa Björndóttir - colère et curiosité 621863951
Ton personnage est super intéressant, j'ai hâte de la voir évoluer dans ce monde, et je viendrais te gratter un lien, obligé Yrsa Björndóttir - colère et curiosité 3496838456
Bienvenue ici Yrsa Björndóttir - colère et curiosité 689400771


yeux disent.
Aïe, attention à ce que les cerveaux agités promettent, j'ai déjà menti oui mais le jour où je lui ai dit que j’étais honnête, j'étais honnête. Aïe, comment on a fait pour atteindre ce stade?
OK, je suis peut-être peu stable.
Membre
Yrsa Björndóttir
Voir le profil de l'utilisateur
Yrsa Björndóttir - colère et curiosité Tumblr_p4d0iaaY7H1r2maypo2_r1_500
J'ai : 21 ans Je suis : étudiante en littérature - quand elle va en cours Avatar + crédits : Emily Rudd by hungry icons
Sam 20 Avr - 22:01
Merci à toi :D Moi aussi j'ai hâte de la voir évoluer. Si tu veux pour le lien, j'ai ma boîte à mp d'ouverte si tu veux qu'on y réfléchisse déjà le temps que je termine ma fiche.
Fondateur
Kjaran Valduson
Voir le profil de l'utilisateur http://hafnor.forumactif.com http://hafnor.forumactif.com/t24-kjaran-vs-le-monde
Plutôt grand | Médecin a mi-temps en ville, a mi-temps dans la secte | Fera tout pour protéger le culte | A coupé les ponts avec sa famille biologique pour s'en trouver une nouvelle au sein des enfants d'Eldar.
Yrsa Björndóttir - colère et curiosité Xz66
J'ai : 37 ans Je suis : médecin généraliste Je joue également : X Avatar + crédits : Matthew Goode | Moses. Yrsa Björndóttir - colère et curiosité Ud0a
Ven 3 Mai - 23:20
Validé.e

Youhou ! Tu es validé ! J'ai adoré te lire et j'ai vraiment hâte de RP avec toi. Je crois qu'Yrsa est bien la seule citadine prête à se mettre ses parents à dos pour être suivie par Kjaran xD ♥ Je t'ajoute tes couleurs très rapidement. Bienvenue ;)

Maintenant, que faire ?
La première chose à faire est remplir ton propre profil et passer par les listings. Tu peux également ouvrir ta fiche de lien si tu le souhaites, ou passer sur celle des autres pour débuter à rp !

Si tu as la moindre question, je reste disponible  Yrsa Björndóttir - colère et curiosité 689400771

Bonne continuation sur le forum


(c) Moses.


Let's play pretend,

See if i'll be happier
ANAPHORE
Contenu sponsorisé

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum