AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Notre Discord | La Carte | La nouvelle lune

Partagez | 
 

 Home sweet home - Efraim


Les enfants d'Eldar :: Hafnor :: L'Ancien centre-ville :: Les habitations
Sirus Marsson
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
It's time to make your house your own


J'ai : 41 ans Je suis : Traducteur littéraire
ISK : 530

Ven 4 Jan - 20:49
Après avoir salué chaleureusement Efraim et lui avoir demandé de passer le bonjour à ses parents, mon père disparu sur le palier. Je lui avais promis de lui téléphoner dès la semaine prochaine, condition pour qu’il accepte de partir. Je n’avais pas eu beaucoup d’affaires à déplacer, mais deux bras supplémentaires ne se refusaient jamais. Les deux cartons et la valise avaient été abandonnés dans ma chambre, alors que je réapparaissais dans la pièce à vivre. Un lit, un bureau et une armoire remplit de vêtement., je n’avais pas besoin de plus. Si, une connexion internet pour travailler et une brosse à dents. J’avais voyagé avec moins que ça dans mon sac. L’avantage de débarquer chez quelqu’un d’autres, c’était que je n’avais pas de cuisine à équiper ou de salon à meubler. Le loyer était abordable également, me permettant de mettre mensuellement de l’argent de côté afin d’acheter mon propre appartement dans les années à venir.

Je me permis d’aller prendre une des bières que j’avais apportés dans le frigo et m’installais sur le canapé, content de ne plus avoir à monter les marches pour aujourd’hui. Après une minute a souffler, je décapsulais ma bière et en bu une gorgé. Le liquide froid me fit du bien. Intensément, je me sentais chez moi.

- Encore merci pour l’hébergement, Efraim. Je ne suis pas sûr que tu puisses réaliser à quel point vivre avec ses parents, à mon âge, c’est fatiguant.

Et frustrant, agaçant, redondant. Une véritable routine s’était mise en place : je me lèvai, ma mère me demandai si je suis sorti la veille, puis me dit que je devrais manger avant de me mettre sur mon ordinateur. Vient ensuite la leçon de médecine sur les effets néfastes de la position assise gardée de façon prolongée avant qu’elle ne nuance son propos ; après tout, j’ai un bon boulot, qui me fait gagner de l’argent sans faire du mal à personne et en promouvant la culture. Mon père, pendant ce temps, grogne dans son coin et prépare le repas. Ils n’étaient pas si loin des stéréotypes des parents un peu trop présents que l’on pouvait voir dans les films.

Dans un ultime effort, je me soulevai pour chercher une seconde bière et la tendre à mon nouveau colocataire. La vie était parfois étrange. Voilà que je me retrouvais à vivre avec l’ami de mes parents, l’enfant que j’avais connu dès sa naissance et auquel je ne m’étais jamais vraiment intéressé. J’étais surpris de le savoir toujours en ville à mon retour et de voir qu’il s’était destiné à l’art. Finalement, près de trente ans après sa naissance, j’avais envie d’en savoir plus sur lui. Je lui souris et retournai dans le canapé, observant par la fenêtre. Le soleil se couchait déjà, la journée était terriblement courte en cette saison.


Ce qui empêche l'homme d'accéder au bonheur ne relève pas de sa nature, mais des artifices de la civilisation.
Il faut beaucoup de naïveté ou de mauvaise foi pour penser que les hommes choisissent leur croyance indépendamment de leur condition.
(c) Miss Pie

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. Home Sweet Home
» Home sweet home. — Heaven & Tala
» Home, Sweet Home
» Home, sweet home. [Pv Camelle]
» FB: Kaour-Elvis-Griever: Home sweet home ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les enfants d'Eldar :: Hafnor :: L'Ancien centre-ville :: Les habitations-
Sauter vers:  
CHRONOSREP