AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Notre Discord | La Carte | La nouvelle lune

Partagez | 
 

 Pain, you made me a believer - Max Marsson


Les enfants d'Eldar :: Le Bureau :: Présentation
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Max Marsson
Membre
Dur comme le béton, mais l'eau peut s'infiltrer et causer des craquelures l'affaiblissant. Telle pourrait être la synthèse définissant Max Marsson.

J'ai : 44 ans Je suis : Avocat
Je joue également : //
ISK : 76 Crédits : Avatar : Vocivus, bazzart.org; Signature et profil : Eternal Roleplay

Jeu 3 Jan - 17:10

âge

44 ans, né le 3 juillet 1974


groupe

Les Enfants d'Eldar


Métier

Avocat


Nationalité

Islandais


Taille

194 cm


Corpulence

athlétique


Risquer la disparition

Non


Avatar

Alexander Skarsgard


Signe distinctif

Tatouage d'une représentation du dieu Loki sur le bras droit

Max Marsson

Caractère


Max Marsson représente l’archétype du grand homme dur à cuir, mais au cœur tendre. Sa vie lui a appris à se bâtir, de fil en aiguille, une carapace qui empêchait autrui de voir ses faiblesses; physiques ou même mentales. Effrayé par la possibilité d’échouer ou de se ridiculiser, Max Marsson s’est empêché de trop en montrer. Il peut en paraître pudique et réservé ayant même le trac avant de parler en public puis, peur de danser et de chanter; bon, pour chanter il n’a vraiment aucun talent alors passons. La peur de montrer sa personne entière à tous provoqua une anxiété face à des lieux ou des gens inconnus. Max peut bien se penser au-delà des gens tel un arrogant et préférant souvent être seul spécifiant valoir bien mieux. Il n’en aurait pas moins besoin de se sentir rassuré.

Très peu de personnes ont réussi ce coup de maître et elles se comptent sur les doigts d’une main. Il y a eu ses deux amis puis, sa première petite amie, son épouse et enfin son oncle au sein des Enfants d’Eldar. Ces cinq personnes ont permis à Max de s’épanouir, de rire et de démontrer son plein potentiel.

Effectivement, Max Marsson n’est pas qu’un homme colérique, impulsif qui se montre froid, égocentrique et sérieux. Outre qu’il est discret et sait quand même être respectueux et polie, c’est une personne fortement déterminée et ambitieuse à qui la vision de rêver a été tronquée. La nature le passionne tout comme aider les gens. Max est un altruiste optimiste dont la vie lui a montré tout son cynisme. Il déteste le matérialisme et la surconsommation. Il sait que l’humain pourrait vivre en équilibre avec toutes les autres espèces sur Terre s’il était un peu plus égalitaire, moins égoïste et narcissique.

Si Max Marsson réussissait à vaincre ses démons, il serait un atout précieux pour une humanité qui a tant besoin de ces valeurs simples telle la bonté innocente. Oh combien ces valeurs sonnent douces aux oreilles des gens endormis attendant un être qui les réveillerait.

La secte et moi


Les Enfants d’Eldar sont la nouvelle maison, la nouvelle famille de Max Marsson. En fait, ils sont sa réelle famille. Jamais père et mère le traitèrent comme la communauté le faisait; toujours, ils avaient rappelé la faiblesse de leur fils. Bien au contraire, les Enfants d’Eldar lui ont permis de s’épanouir totalement. Non seulement il apprit des Enfants d’Eldar par Mist qui en fait partie, mais aussi de son oncle au sein de la communauté. Il apprécie beaucoup les valeurs simples de nature et de partage véhiculées au travers les cérémonies quotidiennes et par les gestes posés des gens. Il aime le travail acharné à la sueur de son front pour défricher une terre qui les nourrira lui et les siens; les Enfants d’Eldar. Il apprécie de vivre lentement et sans la plupart de la nouvelle technologie qui lui mitraille la tête et le rend anxieux. Pour ce qu’il a reçu des Enfants d’Eldar, Max Marsson fera tout pour le leur redonner avec de merveilleux intérêts.

Anecdotes


Max Marsson est asthmatique depuis ses six ans ce qui l’a conduit souvent chez le médecin et à l’hôpital. Il a fait des crises, mais l’âge adulte semble calmer sa faiblesse.

Max Marsson a aussi le rhume des foins venant souvent avec l’asthme aux gens qui en souffre.

Max Marsson est anxieux envers autrui et de nouveaux endroits tout comme il a une réserve et un tract avant de parler devant autrui. À 44 ans, il a eu droit à beaucoup d’expérience par rapport à ses 18 ans. Toutefois, il semble rester encore craintif de la confiance portée à sa personne devant les autres.

Max Marsson a un tatouage représentant une figuration du dieu scandinave Loki sur son bras droit. Le tatouage a été dessiné aux 16 ans de Max.

Max Marsson est gaucher.

Max Marsson est plus sensible physiquement. Il est un habitué des visites chez le médecin, mais n’aimera jamais la douleur qui peut s’ensuivre telle celle d’un vaccin.

Max Marsson n’a pas de téléphone cellulaire ni l’Internet. Si besoin est, il va dans un café internet au centre-ville de Hafnor. Les Marsson ont le téléphone chez eux néanmoins.

Max Marsson court à chaque jour et cela pendant trente minutes dans la lande islandaise. Il va, une fois par semaine, au gymnase de Hafnor.

Max Marsson aime les longues marches quotidiennes sur la plage et préférant celles ou il peut apercevoir les étoiles voir même des aurores boréales : la nuit l’aide à se détendre.




Pseudo : Gwellaouen.
Age : 32 ans
Ton arrivée ici : Prd m'a aidé à trouver ce jardin d'Eden  sunny
Inventé, pré-liens, scénario : Scénario
Ce que tu as à dire : J'adore l'Islande en plus !  heart  


Mon récit

Il était une fois un enfant vivant en Islande. Cet enfant portait le nom modeste de Max Marsson. Il vivait doucement dans la petite ville de Hafnor avec son papa et sa maman. À trois ans, Max Marsson fit la rencontre de son petit frère Sirus. Il exprima candidement une promesse d’un véritable grand frère; celle de le protéger.

Toutefois, la vie pouvait être plus facile par les yeux d’un enfant. Max Marsson devint asthmatique à six ans et son quotidien changea complètement. Entre les jeux curieux et amusants d’un enfant venaient les visites chez les médecins. Son papa et sa maman furent atterrés par la nouvelle. Max le ressentait et chercha à rendre leur vie moins rude en s’éloignant d’eux et de son frère. Honteux, Max oublia sa promesse de protection envers Sirus.

Sirus devenait un garçon enjoué et populaire avec les autres alors que Max restait dans son coin. Plusieurs enfants aimèrent taquiner Max dans la cour de récréation, car ce dernier ne rétorquait jamais. Honteux et blessé, Max passait donc l’école primaire entre cours, lecture, devoirs et l’hôpital. Pour cause de sa faiblesse, les autres enfants jouaient à le rabaisser en le traitant de faible. Max prit l’habitude de rentrer rapidement à la maison. La maison était nichée en haut d’une colline de la petite ville de Hafnor. Max ne parlait pas des autres élèves à son papa ou à sa maman, trop honteux. Il aimait beaucoup marcher dans la lande et parfois trouvait un plaisir simple à être près de l’océan.

L’adolescence apportait son lot de frustrations avec elle. Max Marsson devint solitaire et colérique envers autrui. Plus son corps devenait magnifique, plus la colère de son enfance malmenée criait vengeance. Max s’entraîna à la course et aux haltères utilisant souvent l’unique gymnase de la petite ville. Père et mère eurent peur du changement brusque de leur fils. La colère envenimait un conflit trop longtemps tenu caché. Les combats que Max provoquait contre d’autres élèves ne firent rien pour arranger les choses dans la famille Marsson. Max s’éloigna de ses parents que seules les visites chez le médecin ou à l’hôpital empêchèrent une coupure totale. Max s’éloignait surtout de Sirus, ce dernier alimentant toute perfection à ses yeux; ce que lui n’était pas. Le jeune homme se lia d’amitié avec deux autres adolescents de son âge marginalisés et rebelles. Le rire refaisait surface alors qu’il retrouva un semblant de vie normale. Appelé le bouffon par ceux-ci, Max ressentait la fierté et non la faiblesse. Ils ne le traitaient pas de faible en oubliant même cet asthme le distinguant des autres. Chaque vendredi, le trio se retrouvait en ville à rigoler, à refaire le monde de plus en plus matérialiste à leurs yeux et à draguer des belles filles. Ce fut à 15 ans que Max Marsson embrassait pour la première fois une fille. Son prénom sonna doux à ses oreilles : Anna. Anna arborait la douceur, la politesse et le respect qui faisait tant défaut à Max jusqu’alors. Ils le firent, la première fois, à leurs 16 ans. Cette même année, Max se tatoua fièrement et bien malgré l’horrible douleur ressentie, car le jeune homme sait réagir plus difficilement à la douleur. Le tatouage prenait la forme d’une représentation du dieu Loki et se trouvait sur le bras droit de Max, ce dernier gaucher de naissance. La faiblesse ne cessait pas de l’accabler lorsque le trio se mit à fumer du cannabis; Max faillit en mourir et donc il ne recommençait jamais totalement effrayer. Père et mère s’attristèrent du danger dans lequel se mettait constamment leur fils. Pourtant, selon lui, ils ne comprenaient rien.

À 18 ans, Max Marsson entrait à l’université de Reykjavik en droit pour changer ce monde de l’intérieur. Ses amis, piètres élèves, n’y arrivèrent point. Seul dans une grande ville, Max eut longtemps le mal du pays. Une certaine anxiété naquit en lui à cette époque toujours présente de nos jours, mais moindrement. Anna quittait l’Islande pour les États-Unis laissant, en plus, un grand vide dans le cœur du jeune homme déjà si seul. Il se rua donc dans les études obtenant son diplôme avec les honneurs. Aussitôt son séjour de huit ans en la capitale terminé, ponctué de quelques rencontres masculines et féminines amusantes, mais peu fructueuses sur le long terme Max revint à Hafnor.

Max ne revint pas vivre avec ses parents ne les ayant vues qu’aux grandes occasions les années précédentes. À chacune, père et mère s’assuraient du bien-être de leur fils quant à son asthme. Max ne voulait rien savoir. Il s’installa, ainsi, dans un petit appartement de la vieille ville et fit ouvrir son propre cabinet d’avocat. Les affaires étaient difficiles, car les scrupules de Max Marsson frôlaient le cynisme. Beaucoup ne l’aimaient pas pour cela. Max en vint à apprécier protéger les petites gens dont les organisations environnementales contre les politiciens et les matérialistes aux dents longues.

Mist aidait beaucoup Max à obtenir ces dits clients. Max rencontra Mist quelques années après son retour à Hafnor; il devait avoir 31 ou 32 ans. Il appréciait beaucoup le pragmatisme et le réalisme, mais surtout la belle dose d’optimisme de la jeune femme. Max donna un doux baiser à Mist un an plus tard à la suite d’une soirée à deux dans un restaurant. Il avait 33 ans. Mist faisait tomber les barrières de Max qui parla ouvertement de son asthme. Max lui parlait aussi de ce monde égoïste et ils apprenaient, peu à peu, être sur la même longueur d’onde. Les deux tourtereaux se mariaient deux ans après le baiser. La beauté et la jovialité de Mist rapprocha Max de ses parents, mais pas complètement.

En effet, les aînés Marsson ne considéraient jamais entrer dans une secte telle Les Enfants d’Eldar ce que Max fit lui. Mist était effectivement un Enfant d'Eldar et donc il fut aisé pour Max de s'y laisser séduire. Malheureusement et à son grand regret, Max ne connaissait guère la communauté avant le scandale du barrage qui les chassa hors de leur chez soi sept ans plus tôt par rapport à aujourd’hui. Max déménageaient donc un an après son mariage dans la maison de Mist au toit de verdure. La maison était plus longue qu’étroite, chauffée et éclairée par des panneaux solaires. Chaleureuse et moderne, la maison se composait d’une seule pièce dont un paravent séparait la chambre du reste. La douche et l’évier se trouvaient dans un coin et la toilette dans un cabinet d’aisance contre le mur, mais du côté extérieur. Neveu d’un homme costaud et agriculteur depuis la naissance, Max apprenait rapidement les valeurs de nature et de partage des Enfants d’Eldar, mais surtout à les apprécier. De part son statut d’avocat, il prit surtout sur lui de protéger les gens de la secte contre la mairie et les inconvénients qui en sont encourus. Une colère sourde criait vengeance, de plus en plus, au fond de lui. Colère égoïste peut-être face à un monde l’ayant toujours meurtri, mais vengeance aussi pour tous ceux comme lui.

Peu de problèmes, liés à son asthme firent leur apparition depuis. Il appréciait la confiance que les Enfants d’Eldar lui donnaient pour ses capacités physiques tout comme mentales. Max trouva enfin quelque chose en quoi il pouvait être fier. Max devenait même, trois ans plus tôt par rapport à aujourd’hui, le porte-parole des Enfants d’Eldar auprès de la Mairie.

Pourtant, rien ne devait être parfait. Il redevint anxieux lorsque ses pensées frôlaient la venue au monde d’un enfant à aimer. Mist ne lui en donna point; pas encore. Colérique  face à cela parce qu’il voulait un enfant et cette absence pouvait aussi lui coûter son poste au sein de la communauté, Max retrouvait quelques élans amers de culpabilité. Il aimait toujours, dans ces conditions, marcher sur le bord de l’océan seul sous un firmament bleuté, ennuagé ou étoilé sertis parfois de couleurs féériques d’aurores boréales. Coupable en plus, car quelques mois plutôt, il embrassa une autre femme plus pétillante que ne l’était Mist dorénavant. Un vent froid emplissait de silence la maison du couple Marsson dans la lande islandaise aux abords de Hafnor. Max se surprenait même à songer aux disparitions récentes dans la belle petite ville de son enfance devenue brouhaha intermittent. Si Mist venait à disparaître. Il sourit. Et si ce fut lui … Et il baissa la tête souriant peut-être.

En plus, son frère soit l’enfant prodige selon père et mère, était revenu à Hafnor. Cet homme était maintenant chargé d’une grande connaissance sur le monde tout comme de sa capacité à avoir appris plusieurs langues. Max dut se rendre à l’évidence admirer son frère. Certes, il n’en restait pas moins des relents de jalousie surtout lorsque Sirus accaparait encore toute la fierté de père et mère.

Dernièrement, Sirus voulut aussi détruire tout ce que Max avait construit avec les Enfants d’Eldar en diabolisant et sabotant la communauté.

Sirus avait toujours tout eu dans la vie; qu’il lui laisse au moins ça. Ça s’appelle vivre et laisser vivre.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
It's time to make your house your own


J'ai : 41 ans Je suis : Traducteur littéraire
ISK : 384

Jeu 3 Jan - 17:43
Salut !

Je viens te souhaiter bienvenue comme il se doit et te dire que j'aime déjà te lire.
Au plaisir de jouer avec toi, grand frère Wink


Ce qui empêche l'homme d'accéder au bonheur ne relève pas de sa nature, mais des artifices de la civilisation.
Il faut beaucoup de naïveté ou de mauvaise foi pour penser que les hommes choisissent leur croyance indépendamment de leur condition.
(c) Miss Pie

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Max Marsson
Membre
Dur comme le béton, mais l'eau peut s'infiltrer et causer des craquelures l'affaiblissant. Telle pourrait être la synthèse définissant Max Marsson.

J'ai : 44 ans Je suis : Avocat
Je joue également : //
ISK : 76 Crédits : Avatar : Vocivus, bazzart.org; Signature et profil : Eternal Roleplay

Ven 4 Jan - 4:01
Merci beaucoup officiellement Sirus Wink

J'ai complété les deux parties qui manquent Very Happy
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://hafnor.forumactif.com
Fondateur

J'ai : 35 ans Je suis : médecin généraliste
ISK : 1445


Ven 4 Jan - 14:24


Tu es validé !


Félicitations ! Tu as passé l'étape de la validation !

Sirus et moi sommes impatients de jouer avec Max, depuis le temps qu'on l'attend ! Ta présentation nous a beaucoup plu, tu as bien cerné le personnage tout en te l'appropriant.

Je ne te retiens pas plus longtemps ! Maintenant que tu es validé, le staff va t'ajouter au bottin et te mettre ta jolie couleur. Tu peux commencer par référencer ton logement ainsi que ton boulot. Tu peux également parcourir les fiches de liens à la recherche d'un partenaire ou poster la tienne.

Si tu ne l'as pas déjà fait, n'oublie pas de remplir ton profil et de rejoindre notre discord si tu le souhaite (lien en haut de page). Enfin, si tu as la moindre question, n'hésite pas à t'adresser à moi.

En espérant que ton installation à Hafnor se passe bien,
Le staff


Let's play pretend,

See if i'll be happier
ANAPHORE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Max Marsson
Membre
Dur comme le béton, mais l'eau peut s'infiltrer et causer des craquelures l'affaiblissant. Telle pourrait être la synthèse définissant Max Marsson.

J'ai : 44 ans Je suis : Avocat
Je joue également : //
ISK : 76 Crédits : Avatar : Vocivus, bazzart.org; Signature et profil : Eternal Roleplay

Dim 6 Jan - 16:45
Je vous remercie !

J'ai tenté de raconté l'histoire comme si c'était un conte pour enfant plutôt ... macabre. Enfin. What a Face

Je vais mettre tout cela à jour. Hier, j'étais sur la route de retour chez moi. Arrow
❝ Contenu sponsorisé ❞

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une recette bonne et pas chere...le pain de viande
» LOU PAN GROUMAND (pain gourmand)
» Crise du Pain !!!!
» La Cascade de Pain : Illustration
» Asa Made Jugyou chu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les enfants d'Eldar :: Le Bureau :: Présentation-
Sauter vers:  
CHRONOSREP