AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Notre Discord | La Carte | La nouvelle lune

Partagez | 
 

 Joyeux Noel - sujet collectif


Les enfants d'Eldar :: Hafnor :: EVENT - Salle des fêtes
La Maire
Voir le profil de l'utilisateur
La Maire
Non-Joueur
Epouse disparue • Critiquée par les habitants les plus conservateurs • Pro-modernité
ISK : 804

Jeu 6 Déc - 19:38

Joyeux Noel



La nouvelle salle des fêtes d'Hafnor avait été décorée pour l'occasion : guirlandes, boules de Noel géantes suspendues au plafond, nappes rouges et bougies. De quoi vous plonger dans l'ambiance des fêtes avec dix jours d'avance. Les organisateurs avaient reçus de nombreuses réservations pour le repas, ce qui avait rassurée la Maire. Elle avait juste peur des éventuels débordement.

D'immenses tables avaient été installées. A 20h30, le repas serait servis. Dans les cuisines, les traiteurs s'activaient. Au quatre coin, des agents de la sécurité prenait place en attendant l'ouverture des portes. Un sapin avait été installé à l'opposé et quelques cadeaux numéroté avait été disposé. Avant le dessert, chaque famille pourra tirer un numéro et récupérer son cadeau. Si tout se passait bien.

A 18h30, plusieurs familles arrivèrent. Pile à l'heure. Parmi eux, elles reconnaissaient plusieurs visages qu'elle salua d'un signe de tête.
Kjaran Valduson
Voir le profil de l'utilisateur http://hafnor.forumactif.com
Fondateur

J'ai : 35 ans Je suis : médecin généraliste
ISK : 1545


Jeu 6 Déc - 22:23
Kjaran savait que peu de membres du culte se montreraient à la soirée organisée par la mairie. Eldar lui-même entretenait la haine que ses adeptes ressentaient à l’égard des habitants. Cependant, quelques familles et jeunes stressés par les récents évènements feraient le déplacement. Une soirée en ces temps sombres, ça ne se refusait pas. Kjaran souhaitait également en profiter pour rencontrer des gens et y croiser des anciens clients qu’il soupçonnait d’avoir quitté le cabinet à cause de ses croyances. Se montrer en ville les rassurerait. Pourtant, sur papier, l’évènement n’avait rien pour le séduire : noël signifiait enfant, repas signifiait viande. Il allait devoir trier dans son assiette et passer pour un arrogant. Le médecin espérait avoir des voisins compatissants ou une bonne-âme affamée pouvant avaler les preuves de son crime.

Habillé d’une chemise blanche et d’un nœud papillon rouge (pour rappeler le thème), Kjaran se munit de quatre petites sculptures achetées à un artisan de sa communauté en guise de cadeau et rejoignit le lieu de cérémonie. Ça changeait des traditionnels masseurs de tête et porte-clefs offerts lors de ces occasions.

Après avoir déposé le présent soigneusement emballé et d’avoir récupéré un numéro pour la loterie, il entreprit de naviguer entre les tables à la recherche d’un visage connu. Les mains dans les poches, la tête haute, il soignait son allure afin de ne pas paraître désespéré.


Let's play pretend,

See if i'll be happier
ANAPHORE
Sirus Marsson
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
It's time to make your house your own


J'ai : 41 ans Je suis : Traducteur littéraire
ISK : 464

Ven 7 Déc - 16:54
Mes deux parents avaient insisté pour qu'on se rende en famille à la fête de Noel, organisée par notre Maire. L'idée ne me déplaisait pas ; sortir et faire de nouvelles rencontre me réjouissait. Mais je connaissais mes parents et pouvais prédire quel serait leur comportement une fois là-bas : ils me présenteraient à tout le monde comme si j'avais été rayé de la mémoire collective depuis mon départ. Ils chercheront leurs amis ayant une fille célibataire de mon âge et penseront que leurs intentions me seront étrangères. A d'autres...

J'avais acheté un beau livre de contes nationaux chez un bouquiniste de l'ancienne ville pour la loterie. Maman, quant a elle, avait insisté pour recopier quelques unes de ses recettes dans un carnet, également à offrir. Le soir même, apprêtés pour l'occasion, nous arrivèrent à l'heure. Mes parents avaient certains principes qu'ils respectaient peu importe les circonstances.

Sur place, je fus surpris par la taille de la salle ainsi que le nombre de couvert. Hafnor avait changé et, s'il m'en manquait, j'en avais une nouvelle preuve. Je ne m'étais pas trompé quant à mes parents. Comme prévus, il me tirèrent à la rencontre de Freyja, leur nouvelle fleuriste "si charmante".

Au fond de la pièce, je distinguai un visage familier que je saluai d'un signe de tete. D'une grimace accompagnée d'un mouvement de menton, je lui fis comprendre que j'étais totalement bloqué avec mes parents et la jeune femme. Cette dernière semblait d'ailleurs tout aussi embarrassée que moi.


Ce qui empêche l'homme d'accéder au bonheur ne relève pas de sa nature, mais des artifices de la civilisation.
Il faut beaucoup de naïveté ou de mauvaise foi pour penser que les hommes choisissent leur croyance indépendamment de leur condition.
(c) Miss Pie

Efraím De Massari
Voir le profil de l'utilisateur
Membre

J'ai : 29 ans Je suis : Restaurateur d'oeuvre d'art
ISK : 251

Sam 22 Déc - 3:55
Une fête. Pourquoi pas ? Il avait fini son travail à une heure plutôt raisonnable et avait frotté longuement ses mains sous l’eau avec du savon pour en retirer les traces de peinture. Son seul problème, ce n’était pas la peinture, mais bien le fait qu’il n’avait aucune idée de quoi amener comme cadeau pour la loterie. Il alla au restaurant de son père et lui parla de son « petit souci ». Il lui dit d’attendre un peu, chose qu’il fit en regardant les employés de son père s’activer en cuisine de son restaurant italien. Quand son père revient, il lui donna une bouteille de 250 ml de condiment balsamique Leonardi de 5 ans d’âge. Efraim regarda tranquillement la bouteille et leva les yeux vers son père qui lui expliqua que c’était plus doux qu’un vinaigre de balsamique classique. Ah bah, oui, un cadeau typiquement italien, son père ne perdait jamais le nord.

Enfin bref, après s’être rendu chez sa mère, il se prépara avec elle pour ensuite se rendre à la fête. Son père était pris au restaurant… c’était un peu difficile de fermer un restaurant quand même. Arrivée sur les lieux, la mère décida d’aller voir des gens qu’elle connaissait, laissant son fils seul. Ce dernier regarda autour de lui et remarqua au moins deux personnes qu’il connaissait. Bon, avant il devait aller porté le dis cadeau à la place en question avant de marché tranquillement regardant un peu autour de lui histoire de prendre ses marques un peu. Il se dirigea d’abord vers le médecin, s’arrêtant près de lui.

« Bonsoir ! », dit-il en souriant. « La décoration est plutôt réussie vous ne trouvez pas ? »

Il regarda tranquillement autour de lui avant que son regard ne s’arrête sur Sirus.

« Ouf… le pauvre, ça semble plutôt embarrassant ! », dit-il en désignant Sirus.

Oui, bon s’était un peu nul comme tentative de discutions, mais bon.
Kjaran Valduson
Voir le profil de l'utilisateur http://hafnor.forumactif.com
Fondateur

J'ai : 35 ans Je suis : médecin généraliste
ISK : 1545


Jeu 27 Déc - 21:50
L'homme que Kjaran avait croisé au café, Efraim, apparu devant lui. Le médecin ne put s’empêcher de lui adresser un sourire sincère. Le croiser lors de cette soirée était une merveilleuse surprise. Il retira sa main droite de sa poche afin de lui tendre, en guise de salutation. « Bonsoir. » Il fit mine de regarder autour de lui avant de répondre à la question. « Sympathique. J'ai toujours mal en voyant un arbre coupé et isolé loin de sa foret. »

D'habitude, il préférait garder ses opinions pour lui, mais quelque chose lui disait qu'il pouvait se permettre d'émettre cette réserve devant le bel italien. Ce n'était pas une question politique tendue.

Kjaran suivit le regard d'Efraim et fut étonné de le voir s'arreter sur Sirus. Il ignorait si les deux hommes se connaissaient. Ça serait un heureux hasard. « Effectivement. » Il marqua une pause. Ses parents à lui, étaient-ils venus ? Jeunes retraités, ça ne serait pas étonnant qu'ils s'investissent dans la vie du village. Il chassa ses souvenirs de sa tête. « Ses parents doivent savoir qu'il veut s'installer. Il a l'air enchaîné à eux pour la soirée... » Son ton cachait mal sa déception. Kjaran aurait aimé profiter de la soirée pour prendre un verre avec son "ami de célibat".


Let's play pretend,

See if i'll be happier
ANAPHORE
Sirus Marsson
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
It's time to make your house your own


J'ai : 41 ans Je suis : Traducteur littéraire
ISK : 464

Ven 4 Jan - 18:10
Je savais qu'ils ne comptaient pas lâcher l'affaire. Cette pauvre fleuriste avait beau lancer des regards désespérés à son amie, un peu plus loin, elle n'osait pas leur faire faux-bond. Freyja restait là, son petit rire gêné ponctuant chaque compliment de mes parents à mon égard. Sachant que personne ne viendrait à notre rescousse, je me retrouvai dans l'obligation de prendre les devants :

- Je suis ravi d'avoir fait votre connaissance, Freyja. Veuillez pardonner mes parents, pouvant se montrer envahissants.

Je marquai une pause afin de leur adresser un petit regard amusé. Loin de moi l'envie de les blesser, je ne désirai rien de plus qu'un peu de liberté.

- Je vais rejoindre des amis, je viendrais vous retrouver avant le repas.

J'embrassai les cheveux de ma mère, fis un sourire à la fleuriste et traversa la salle en direction de Kjaran et Efraim. J'ignorais qu'ils se connaissaient mais m'estimais heureux de les avoir eu en plan de secours.

- Si l'un de vous se moque, je fais asseoir ma mère à côté de lui pour le dîner.

Je me plaçai à côtés des deux hommes avec un grand sourire. Ça y est, après quelques semaines j'avais réussi à m'entourer d'amis, me rappelant la bande que j'avais quitté quelques années auparavant.


Ce qui empêche l'homme d'accéder au bonheur ne relève pas de sa nature, mais des artifices de la civilisation.
Il faut beaucoup de naïveté ou de mauvaise foi pour penser que les hommes choisissent leur croyance indépendamment de leur condition.
(c) Miss Pie

Max Marsson
Voir le profil de l'utilisateur
Max Marsson
Membre
Dur comme le béton, mais l'eau peut s'infiltrer et causer des craquelures l'affaiblissant. Telle pourrait être la synthèse définissant Max Marsson.

J'ai : 44 ans Je suis : Avocat
Je joue également : //
ISK : 146 Crédits : Avatar : Vocivus, bazzart.org; Signature et profil : Eternal Roleplay

Dim 6 Jan - 17:51
Joyeux Noël Sujet collectif
Noël. C'était une fête bien trop familiale pour Max Marsson et cela depuis fort longtemps. Cela avait heureusement changé depuis son mariage avec Mist. Dorénavant, le couple passait uniquement le soir de Noël en compagnie des aînés Marsson et possiblement toute la parenté.

Max en soupirait et se remémora ces soirées avec âpreté ces grands-parents, ces tantes, ces oncles passer devant lui souriant tous. Max n’avait jamais été dupe; il savait que ces gens, vue une fois par année, ne l’appréciaient pas le voyant comme un faible. Bande d’hypocrites. Puis, venait tous ses cousins et ses cousines qui le taquinaient et se moquaient de lui sans cesse jusqu’à minuit et même plus. Au moins eux avaient la décence de ne pas lui mentir en plein visage. Et finalement, il y avait son frère. Le populaire Sirus s’entourant de tous les visages connus riant et batifolant avec tout le monde. Cela donnait la nausée à Max. Bien souvent, il s’esquivait dans sa chambre ou à l’extérieur bien avant la fin des festivités.

Mais ce soir, il ne pourrait pas faire cela. Max Marsson avait proposé, en tant que porte-parole, de représenter les Enfants d’Eldar auprès de Hafnor et donc de bien se faire voir de la maire. Il était donc élégamment vêtu d’un tuxedo noir élégamment chaussées de chaussures cirées. Il avait aussi pris le temps de se coiffer en s’aplatissant les cheveux d’un gel. Quelques dizaines de minutes plus tôt, l’avocat fut allé poser son cadeau près de l’arbre; quelques fleurs colorées achetées chez une fleuriste du nom de Freyja.

Max avait dans l’idée qu’un cadeau ne devait pas durer. Il devait embellir, sustenter pendant un moment seulement. La nature offrait tellement de belles possibilités. Il avait voulu cueillir les fleurs avec délicatesse à Eldar lui-même. Certes, la neige recouvrait la lande islandaise depuis quelques mois déjà.

C’était donc en marchant, un verre à la main, que Max vit son frère Sirus en compagnie de leurs parents. Son cadet ne semblait pas apprécier du tout leur présence surtout lorsqu’ils le présentèrent à la fleuriste. Honnêtement, on avait la même impression chez elle qui faisait même un petit sourire à Max souhaitant possiblement voir l’homme voler à son secours. Pour seule réponse, Max pouffait légèrement de rire s’amusant de la situation.

Heureusement pour lui, - ou malheureusement – Freyja ne put pas venir le frapper, car ayant perdu le cadet les parents rappliquaient vers l’aîné, l’apercevant. Aussitôt, une bouffée de stress montait en lui causant de terminer son verre cul sec. Ses parents se mettaient à parler rapidement l’enlaçant poliment comme il se devait et se fut là que Max se mit à tousser …

- Maxou … Est-ce que ça va ? demanda son père.

- Oh mon poussin. Il faut faire attention à toi rappliquait sa mère. Prends-tu toujours tes médicaments ?

Il hochait vivement la tête toussant une fois de plus mettant le poing droit contre sa bouche. Plus il se frustrait, plus les convives alentours commençaient à tourner leurs regards vers lui et plus le porte-parole des Enfants d’Eldar se couvrait de honte en toussant plus. Ce fut à moitié penché par réflexe naturel que Max Marsson se dirigea vers la salle-de-bain des hommes au fond d’un couloir pour disparaître à l’intérieur. Là, il posa le verre maintenant vide sur le comptoir blanc et sortit la pompe à asthme prescrite pour y inspirer plusieurs fois.

Son regard capta finalement son reflet dans le miroir. Il savait valoir mieux que cela. Les poings contre le comptoir, Max les sentit se tendre. Il restait penché un moment comme cela reprenant lentement, mais sûrement le dessus sur ses émotions et sur son corps.
CODE BY MAY
Kjaran Valduson
Voir le profil de l'utilisateur http://hafnor.forumactif.com
Fondateur

J'ai : 35 ans Je suis : médecin généraliste
ISK : 1545


Sam 2 Fév - 4:07
L'occasion était trop belle pour être loupée. Malgré l'agacement de Sirus, Kjaran se permit un petit  « Hm hm »moqueur en guise de réponse. Il se retenait de rire si fort qu'il plantait ses dents dans sa lèvre inférieure. Après quelques secondes, il expira longuement. « Parfois je suis ravi de ne pas avoir mes parents dans le coin. » Ce n'était pas tout à fait vrai, mais ce n'était pas non plus la première fois que Kjaran mentait à propos de ses parents. Un de ses mains virent tapoter affectueusement l'épaule du blond, placé à côté de lui.

Il était sur le point de demander si l'italien et lui se connaissaient lorsqu'il aperçu une silhouette familière disparaître en direction des toilettes. Il s'excusa auprès de ses amis et tenta de la rattraper, en vain. Max n'avait visiblement pas envie d’être suivis. Kjaran se plaça devant la porte des toilettes mais ne la poussa pas tout de suite, hésitant. Devait-il aller voir si son ami allait bien ou lui laisser l'espace qu'il s'attendait à avoir en se réfugiant à ce lieux ? Après une dizaine de seconde, le médecin entra à son tour et trouva l'avocat devant le miroir. « Salut. Je m'attendais pas à croiser d'autres adeptes par ici. » Nulle comme entrée en matière, mais rien ne lui était venue.


Let's play pretend,

See if i'll be happier
ANAPHORE
❝ Contenu sponsorisé ❞

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux noel à tous!
» Joyeux Noel
» joyeux noel
» Joyeux Noel politiquement correct
» Joyeux Noël !!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les enfants d'Eldar :: Hafnor :: EVENT - Salle des fêtes-
Sauter vers:  
CHRONOSREP