Efraim - Un café trop serré
Fondateur
Kjaran Valduson
Voir le profil de l'utilisateur http://hafnor.forumactif.com http://hafnor.forumactif.com/t24-kjaran-vs-le-monde
Plutôt grand | Médecin a mi-temps en ville, a mi-temps dans la secte | Fera tout pour protéger le culte | A coupé les ponts avec sa famille biologique pour s'en trouver une nouvelle au sein des enfants d'Eldar.
Efraim - Un café trop serré Xz66
J'ai : 37 ans Je suis : médecin généraliste Je joue également : X Avatar + crédits : Matthew Goode | Moses. Efraim - Un café trop serré Ud0a
Jeu 15 Nov - 20:39


Une vague de froid était attendue pour la semaine suivante. Les matins se rafraîchissaient déjà, mais cela ne découragea pas Kjaran de s’adonner à son rituel estival pour encore quelques jours. Le dimanche, il se présenta sur la terrasse de l’Antique Café et s’installa seul à une petite table ronde, au bord de la rue. Le lieu venait d’ouvrir et les clients se faisaient rares. Seul le médecin semblait apprécier de se lever tôt les dimanches. Le serveur vint et Kjaran commanda un double expresso ainsi qu’une part de tarte aux fruits. Le temps que le jeune homme revienne avec le tout, le client s’était déjà plongé dans son livre.

L’auteur narrait les transformations de l’Islande lors de la Seconde Guerre mondiale. Une modernisation forcée et brutale qui touchait jusqu’au fin fond des plateaux islandais. Si Kjaran n’était normalement pas un féru d’Histoire, il aimait les ambiances froides et rugueuses comme celle dépeinte à travers ces pages. Étrangement, c’était à présent ce qu’il ressentait dans la communauté. Lui qui l’avait rejoint pour sa chaleur humaine et l’amour qu’on lui y offrait avait changé de regards. Il en était sûr : son doute n’était que passager. Dès qu’il aura réglé ses problèmes personnels, tout rentrerait dans l’ordre. Kjaran croyait toujours dur comme fer aux principes de la communauté ainsi qu’à ses valeurs. Les croyants formaient sa seule famille. Harald lui manquait terriblement mais il refusait toujours autant d’y penser.

Il reporta alors son attention sur la tarte et entreprit de la manger avant que celle-ci ne refroidisse de trop. Manger remit son corps en route alors que le café força ses neurones à se motiver à nouveau. En dix minutes, Kjaran était de nouveau d’aplomb. Il traîna un peu devant son assiette à moitié vide et le fond de café restant. Il n’avait pas envie de bouger de si tôt. Autour de lui, des clients commençaient à s’installer. Il reprit sa lecture sirotant son café et grignotant lentement sa tarte jusqu’à ce qu’un nouveau serveur n’apparaisse dans son champ de vision. La terrasse était pleine à présent. Si le médecin ne souhaitait pas commander à nouveau, alors il devait libérer la table. Le médecin jeta un furtif regard à sa montre. La matinée était bien entamée, cela faisait un peu plus d’une heure qu’il traînait devant le même café et la même tarte. Désireux de garder sa place, il passa la même commande, ajoutant cette fois-ci de la chantilly sur la part. Le serveur, satisfait, disparut à l’intérieur du bâtiment et laissa Kjaran retourner à son livre.



Let's play pretend,

See if i'll be happier
ANAPHORE
Membre
Efraím De Massari
Voir le profil de l'utilisateur http://hafnor.forumactif.com/t165-efraim-les-signatures-de-l-oeuvre-de-sa-vie
Efraim - Un café trop serré 3LJ7f
J'ai : 29 ans Je suis : Restaurateur d'oeuvre d'art
Ven 16 Nov - 5:08
C’était tellement n’importe quoi ! Et non, il ne parlait pas ici de la température qui se rafraichissait de plus en plus, mais bien de la situation dans laquelle il se trouvait présentement. Il avait fait exprès d’accommoder la personne qu'il avait rencontré sur un site de rencontre en établissant leur rendez-vous un dimanche matin. Honnêtement, il ne savait pas qui à part lui pouvait être assez idiot (ou gentil, ça dépend des points de vue) pour proposer de prendre un rendez-vous un dimanche matin et assez tôt? Il ne devait pas en avoir beaucoup… mais apparemment, Efraim en faisait partie de ces personnes-là. Le pire dans tout ça, c’était que la personne en question qu’il attendait lui avait posé un lapin. Et vous savez quoi ? Il avait attendu. Il avait attendu 1h45 en se disant que peut-être la personne était en route et avait un pépin ou était prise dans la circulation plutôt engorgée, mais non ! Il n’a jamais eu de nouvelle ni rien, la personne était totalement injoignable.  

Finalement, il est parti les mains dans les poches, et on ne se le cachera pas, un peu frustré, puisque la personne n’avait pas eu la décence de l’avertir. Il regarda autour de lui et aperçut un café non loin de là. Il se dit qu’il allait aller manger une bouchée et prendre une bonne boisson chaude pour mieux faire passer cette déception. Il marcha tranquillement jusqu’à arriver à cedit café. Il entra à l’intérieur, mais on l’arrêta rapidement.

« Désolé monsieur, mais nous somme complet ce matin. »
« Sérieusement ? Et sur la terrasse ? »
« Complet aussi monsieur… »
« Il n’y a pas moyen de trouver une place ? »
« Peut-être si vous vous joignez à quelqu’un qui occupe une table seule et qui a des chaises en trop … »
« D’accord, merci, je vais faire le tour. »

Il fit tranquillement le tour demandant à quelques personnes qui refusèrent tous. Il soupira de lassitude. Ce n’était définitivement pas sa journée. Il passa sa main dans ses cheveux, les rendant un peu plus « foufou » donnant une impression d’être mal coiffé, mais quelque chose de séduisant. Finalement, il remarqua quelqu’un au loin. Il s’approcha tranquillement de la personne. Il espérait vraiment que la personne réponde favorablement, il avait vraiment envie d’un mocaccino réconfortant et peut-être une tarte ou une brioche ou autres viennoiseries, il n’avait pas encore décidé. Il s’approcha tranquillement de l’homme, le regardant doucement. Cet homme avait quelque chose de… il n’arrivait pas à mettre son doigt sur ce que s’était, mais il avait un petit quelque chose.

« Excusez-moi… est-ce que cette place est libre ? Le café est plutôt plein et, à moins de trouver une place à la table de quelqu’un, je devrais quitter les lieux. Si vous ne voulez pas, ne vous embêtez pas avec ça, ce n’est pas plus grave que ça. »
, dit-il doucement avant de finir par sourire très légèrement en le regardant droit dans les yeux.
Fondateur
Kjaran Valduson
Voir le profil de l'utilisateur http://hafnor.forumactif.com http://hafnor.forumactif.com/t24-kjaran-vs-le-monde
Plutôt grand | Médecin a mi-temps en ville, a mi-temps dans la secte | Fera tout pour protéger le culte | A coupé les ponts avec sa famille biologique pour s'en trouver une nouvelle au sein des enfants d'Eldar.
Efraim - Un café trop serré Xz66
J'ai : 37 ans Je suis : médecin généraliste Je joue également : X Avatar + crédits : Matthew Goode | Moses. Efraim - Un café trop serré Ud0a
Lun 19 Nov - 2:36


Kjaran avait commandé une nouvelle part de tarte mais il ignorait s’il avait assez faim pour l’engloutir entière… Tant pis. Ça lui servira d’excuse pour traîner plus longuement à sa table. Il n’avait rien à faire, nulle part où aller dans l’immédiat. Peut-être qu’il passerait sur la tombe d’Harald en rentrant, puisque son oncle semblait décidé à hanter ses pensées pour aujourd’hui. Pour le moment, il se contenta de s’adosser à son siège et tâtonner ses poches afin de vérifier s’il avait un paquet de cigarettes sur lui. Lui qui n’était qu'un fumeur occasionnel commençait à ressentir le besoin de plus en plus souvent. C’était la faute d’Ulrich. Son jeune ami lui offrait toujours un peu de tabac lors de leur soirée. Kjaran cherchait de plus en plus sa compagnie, fuyant la forêt et la communauté. Bientôt, ses absences seront remarquées et critiquées.

- Excusez-moi… est-ce que cette place est libre ? Le café est plutôt plein et, à moins de trouver une place à la table de quelqu’un, je devrais quitter les lieux. Si vous ne voulez pas, ne vous embêtez pas avec ça, ce n’est pas plus grave que ça.

Surpris, le médecin leva la tête. Il n’était pas sûr que la question lui soit adressée. Un homme était là, planté devant lui, attendant manifestement sa réponse.

- Je vous en prie, installez-vous.

Malgré l’étonnement, Kjaran ne s’était pas laissé démonter. De sa main, il désigna la chaise vide, en face de lui. Il maniait l’improvisation avec grâce. L’homme s’installa et le médecin découvrit son visage qui avait été jusque-là en contre-jour. Son léger sourire amical était séduisant, presque autant que le bleu de ses yeux. Il ne put s’empêcher de la scruter un instant, sûrement un peu trop longuement pour passer inaperçu. De plus, son visage ne lui était pas totalement inconnu. C’était un garçon du village, pour sûr. La différence d’âge expliquait pourquoi Kjaran ne connaissait ni son prénom ni son nom. Pour ne pas perdre la face, il reprit sur un ton doux :

- Auriez-vous, à tout hasard, une cigarette ? À moins que cela vous dérange, si je fume.

Être en si charmante compagnie demeurait le meilleur moyen de détourner ses idées de son envie de nicotine. À son tour, Kjaran lui adressa un sourire discret. Le serveur choisit cet instant pour réapparaître avec le café et la tarte commandés, sans oublier le supplément chantilly. Il se tourna vers l’inconnu pour prendre sa commande, apparemment surpris de le voir installé à la même table que le médecin.



Let's play pretend,

See if i'll be happier
ANAPHORE
Membre
Efraím De Massari
Voir le profil de l'utilisateur http://hafnor.forumactif.com/t165-efraim-les-signatures-de-l-oeuvre-de-sa-vie
Efraim - Un café trop serré 3LJ7f
J'ai : 29 ans Je suis : Restaurateur d'oeuvre d'art
Sam 22 Déc - 2:48
Efraim s’assit doucement quand il lui désigna la place. Il le remercia chaleureusement tout en prenant place. Il lui était réellement reconnaissant parce que, non seulement, il pourrait remédier à son début de journée plutôt foireux, vu le lapin qu’on lui avait posé, mais en plus, il pouvait passer du temps en compagnie plutôt agréable. Parce que oui, maintenant qu’il le regardait, il le trouvait plutôt séduisant. Seulement, au bout d’un moment, il se rendit compte qu’il le regardait depuis un peu trop longtemps. Il pencha légèrement la tête, souriant un peu, complètement attendrit. Il ne souligna pas qu’il l’avait remarqué, préférant ne rien dire pour ne pas le gêner. Parce que bon, il savait que ça pouvait être gênant !

« Une cigarette ?  Attendez… »

Il se mit à chercher dans ses poches de son manteau tranquillement avant de relever de nouveau les yeux et de croiser son regard tout en continuant de fouiller.

« Ne vous en faites pas, ça ne me dérange aucunement que vous fumiez. Je sais ce que ça peut faire quand on a envie de nicotine. »

Il finit par mettre la main sur son paquet de cigarettes. Ça semblait un peu étrange qu’il aille un paquet de cigarettes sur lui alors qu’il ne dégageait nullement l’odeur particulière du tabac qui brûle de ses vêtements. Il lui tendit doucement le paquet en souriant avec douceur.

« Servez-vous ! »

Il pencha un peu la tête sur le côté en le regardant sourire. Bien que son sourire fût plutôt discret, il était des plus magnifiques. Efraim tourna ensuite la tête vers le serveur et le regardant un instant cherchant à comprendre, en quoi s’était étonnant de le voir à la même table que cet homme. Il avait simplement été gentil en acceptant de partager un peu sa table.

« Et pour vous monsieur ça sera ? »
, demanda le serveur.
« Je vais vous prendre un mocaccino et une brioche à la cannelle s’il vous plait. »
« Bien, tout de suite monsieur ! »
« Merci beaucoup ! », dit le restaurateur d’œuvres d’art.

Il se tourna vers son compagnon de table en passant sa main dans ses cheveux un peu foufous donnant l’impression qu’il sortait du lit.

« Oh ! Pardonnez mon impolitesse ! Je me nomme Efraim ! Enchanté de vous rencontrer ! », dit-il en lui tendant doucement la main pour venir la serrer dans la sienne.
Fondateur
Kjaran Valduson
Voir le profil de l'utilisateur http://hafnor.forumactif.com http://hafnor.forumactif.com/t24-kjaran-vs-le-monde
Plutôt grand | Médecin a mi-temps en ville, a mi-temps dans la secte | Fera tout pour protéger le culte | A coupé les ponts avec sa famille biologique pour s'en trouver une nouvelle au sein des enfants d'Eldar.
Efraim - Un café trop serré Xz66
J'ai : 37 ans Je suis : médecin généraliste Je joue également : X Avatar + crédits : Matthew Goode | Moses. Efraim - Un café trop serré Ud0a
Ven 28 Déc - 17:31


Kjaran se pencha en avant afin d’extraite la cigarette salvatrice du paquet qu’on lui tendait. Il joua avec, entre ses doigts, n’osant pas enfumer le serveur. Il sourit en entendant l’inconnu commander. Il n’était pas le seul à vouloir engloutir une énorme dose de sucre de si bonne heure. Lorsqu’Efraim lui tendit la main, il glissa sa dose de nicotine entre ses lèvres afin de libérer la sienne et saluer l’homme comme il le fallait.

- Kjaran Valduson. De même.

Il réussit à trouver un vieux briquet dans sa poche et alluma sa cigarette. Il se redressa, s’appuyant contre le dossier de la chaise et croisa les jambes. Du glucose, de la nicotine, de la caféine. Un parfait mélange pour être surexcité toute la journée. Un bon dimanche en perspective. Son regard s’attarda une nouvelle fois sur l’homme, assis en face de lui. Il voulait trouver quelque chose à ajouter, briser la glace et lancer un vrai dialogue au-delà des politesses de circonstance. Après une nouvelle bouffée de fumée, Kjaran trouva quoi dire.

-C’est le manque de cannelle qui vous a sorti de votre lit de si bonne heure ?

Le médecin sourit encore une fois. L’air frais du matin le vivifiait. Son esprit était vite sorti de l’atmosphère lugubre du bouquin qu’il lisait une poignée de minutes plus tôt. Malgré le monde, la terrasse n’était pas bruyante. Beaucoup de clients étaient venus seuls et se contentaient de lire le journal en buvant leur café et en avalant leur petit-déjeuner. Kjaran était tenté de les juger mais finalement, il ne valait pas mieux qu’eux. Chacun avait ses raisons propres de sortir de chez soi. Et, bien que ce n’était pas prévu, rencontrer cet Efraim en était une. Kjaran appréciait son sourire, franc et rassurant, donnant envie de sourire à son tour.



Let's play pretend,

See if i'll be happier
ANAPHORE
Contenu sponsorisé

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum