AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Notre Discord | La Carte | La nouvelle lune

Partagez | 
 

 Première rencontre (


Les enfants d'Eldar :: Hafnor :: Lotissements
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre

Lun 22 Oct - 4:45

Même avec la lumière, la chambre d'Alastair était sombre, les rideaux noir ne laissait entrer aucune lumière et c'était ce qui plaisait à Alastair. Assit devant son miroir décorer du style gothique, Alastair alluma deux chandelle noir et attrapa sa bouteille de vernis noir et en mis sur chacun de ses ongles, à ses deux mains. Une fois que ce fut fait, il referma la bouteille de vernis et la remis à sa place, puis il attrapa son tube de rouge à lèvre noir et en mis sur ses lèvres pour ensuite le ranger. Il mis ensuite du fard à paupière noir et souffla sur les bougies qui se trouvait sur sa table. Après avoir éteint les bougies sur sa table et désormais, la seule source de lumière dans la pièce venait d'un faux crane ou était accroché une chandelle noir sur le dessus de la tête. Retira son pantalon de pyjama noir, il enfila une paire de collant à résille rose et enfila ensuite une jupe rose à carreau avec une petit en tule noir plus longue. Bien qu'Alastair soit plus gothique qu'autre chose, il adoptait un peu la mode punk.

Enfilant une paire de converse noir auquelle il avait peint en noir les parties blanche, le jeune sortit de sa chambre lentement, sans aucune émotion sur le visage. Marchant dans le corridor de sa maison, Alastair ne pouvait pas croire que sa mère et son père avait demander à quelqu'un de venir garder Alastair, après tout, il avait seize ans, il pouvait se garder tout seul, il n'avait pas quatre ans. Arrivant aux escaliers, l'adolescent les descendit en silence pour ensuite prendre la direction de la cuisine où parlait ses parents. Les regardant en silence, le jeune garda le silence et s'écarta quand sa mère vint pour l'embrasser sur la joue. La femme se souvint que son fils n'aimait pas démontrer qu'il avait des sentiments et s'excusa aussitot pour ensuite reprendre sa conversation avec son époux.

Alastair les regarda en restant silencieux, puis finalement, il prit la direction du salon et alla s'assoir sur le canapé sans dire un mot. Après un moment seul, Alastair vit sa mère venir et lui dire que Sirus serait bientôt là. L'adolescent regarda sa mère en silence, puis elle lui demanda s'il avait besoin de quelque chose, alors il la regarda et prit la parole. ''Il me faudrait une autre jupe.'' Elle lui sourit, puis les deux tournèrent la tête vers la porte quand quelqu'un frappa. Alastair resta sans bouger, puis la mère alla ouvrir la porte et en voyant Sirus, elle lui dit d'entrez et lui dit qu'ils allaient revenir vers minuit, mais qu'Alastair avait le droit de rester debout s'il le voulait. Elle salua ensuite son fils et le couple partie, laissant Alastair et Sirus faire connaissance.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
It's time to make your house your own


J'ai : 41 ans Je suis : Traducteur littéraire

Dim 28 Oct - 22:50
Unnur était la première personne que j’avais appelé lorsque j’avais fait le choix de rentrer au pays. Malgré notre séparation, maintenant ancienne, nous étions toujours restés proches. Je ressentais malgré tout le besoin de rattraper le temps perdu, de me reconnecter de façon plus physique avec sa vie. Bien sûr, elle m’avait parlé de son fils et de ses… originalités, si je peux m’exprimer ainsi. Je n’avais pas le sentiment d’avoir été de bon conseil, mais j’avais été présent, j’avais écouté. Je dois avouer avoir ressenti de la curiosité à l’égard de l’adolescent, bien que je ne l’avais jusque-là aperçu qu’en photographie. Lorsque j’avais eu le malheur de lui dire, elle sauta sur l’occasion pour me demander de lui servir de baby-sitter. Face à son regard de biche, je n’avais pu refuser.

C’est ainsi que je me retrouvai devant sa porte, un soir. Unnur ouvrit la porte avec son sourire habituel, celui qui m’avait fait craquer il y a plusieurs dizaines d’années. Je lui adressai un sourire à mon tour et entrai, comme elle m’invitait à le faire. Mon amie me souffla quelques rapides instructions et, bien vite, je me retrouvais seul avec cet Alastair à l’accoutrement étrange que je m’efforçai de ne pas trop fixer du regard. Je me demandai si c’était la nouvelle mode islandaise underground ou juste une lubie de la part de l’enfant. J’étais bien obligé de reconnaître mon ignorance sur ce sujet. Je me sentais presque fade à côté de lui, avec mon simple jean et mon pull fin et ma chemise. J’espérai juste qu’il n’allait pas m’étiqueter adulte ringard à cause de mon accoutrement. Après un instant de flottement, je m’approchai de l’adolescent et lui tendit la main de façon amicale.

- Enchanté, Alastair. Ravi de pouvoir enfin te rencontrer !

Je levai la tête pour observer mon environnement. Depuis mon retour, je n’avais pas eu l’occasion de pénétrer dans la demeure de mon amie. C’était étrange, je me souvenais encore d’elle comme de ma petite amie délurée de mes jeunes années. Elle s’était bien assagie, ou juste mûrie. La voir si installée me pinçait le cœur et me renvoyait à ma propre réalité d’homme célibataire. Ce qu’est qu’après ma rapide inspection que je retirai mon manteau pour le poser sur le porte manteau et que je m’installai près du garçon.

- Tes parents ne m’ont rien dit concernant le repas. Vous avez déjà mangé ?

J’espérai que non car ce n’était pas mon cas. Je m’étais tant pressé afin de ne pas mettre mon amie en retard que je me retrouvais tout penaud maintenant arrivé. J’ignorai comment distraire un adolescent. D’ailleurs, devais-je le distraire ou le laisser tranquille ? J’avais tant envie de lui parler, d’apprendre à le connaître. Pourtant, mon amie m’avait prévenu quant au tempérament du garçon parfois pas facile.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre

Lun 29 Oct - 3:43

Alastair regardait devant lui après avoir dit à sa mère qu'il voulait qu'elle lui achète d'autre jupe, mais son attention sur le mur devant lui fut de courte durée quand quelqu'un frappa à la porte. L'adolescent tourna la tête en direction de la porte, sachant qui se trouvait derrière la porte, l'adolescent soupira, ne comprenant pas pourquoi sa mère tenait absolument à ce qu'il rencontre cet homme et qu'il soit garder par lui, après tout, il avait seize ans, il pouvait se garder seul. Restant sans bouger sur le canapé, l'adolescent regarda sa mère ouvrir la porte pour ensuite parler avec l'homme qui venait de faire son entrer dans la demeure de la famille Balfour. Après un moment, la mère d'Alastair partit de la maison avec son père, puis l'homme s'approcha pour ensuite prendre place sur le canapé à côté d'Alastair et cela ne fit pas vraiment plaisir à l'adolescent qui le regarda de la tête au pied et écouta ce qu'il dit. Son regard se porta son la main de l'homme et on pouvait voir dans son regard qu'il se fichait pas mal de faire sa rencontre et dit simplement. ''Ouais! C'est ça.'' Il tourna de nouveau la tête pour regarder de nouveau le mur.

Alors qu'il restait assit sur le canapé, l'adolescent ajustant sa jupe rose carroter et il soupira fortement, puis il se tourna vers l'homme descendant ses pieds de la table basse près du canapé et se leva rapidement. ''Bon, si tu as faim, la cuisine est par là.'' Il tourna le dos à l'homme et marcha en direction de la grande cuisine et lui pointa le frigo. Alastair ne parlait pas vraiment en général, mais l'homme lui tombait déjà sur les nerfs...enfin, cela pourrait peut être changer, mais pour le moment, Alastair voulait simplement qu'on le laisse tranquille et être en paix. Il ne fit pas part à Sirus qu'il était devenu végétarien et puis, sa mère ne l'avait pas dit, car c'était tout nouveau et même elle l'oubliait parfois...enfin tout le temps, mais le jeune s'en fichait, il ne mangeait pas et se faisait une salade ou quelque chose sans viande.

Restant sans bouger près de la cuisine, l'adolescent prit de nouveau la parole. ''Je retourne au salon, essayer de pas trop manger.'' Il le regarda encore un moment, puis finalement, l'adolscent se retourna pour prendre la direction du salon où il reprit place sur le canapé et remit ses pieds sur la petite table près du canapé et croisa ses jambes ensemble, allumant le système radio du salon et mis de la musique punk à fond, assez fort pour que cela dérange des gens se trouvant à l'extérieur près de la rue.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
It's time to make your house your own


J'ai : 41 ans Je suis : Traducteur littéraire

Sam 10 Nov - 15:56
Charmant jeune homme, me dis-je, sans pour autant laisser transparaître mes pensées sur mon visage. Je ne perdais pas espoir, juste un peu patience. J'ignorai toujours si le garçon avait mangé mais je ne me voyais pas insister encore plus. Je semblais lui taper sur le système, ce qui était un peu blessant. Ce n'était pas une première expérience facile, comme baby-sitting. Finalement, j'aurai certainement préféré avoir Unnur dans les parages la première heure afin de me familiariser avec l'adolescent avant de m'enfermer seul dans sa cage.

- Merci, je vais me débrouiller.

Je ne fis pas plus attention à Alastair qui resta quelques instants dans mon dos et j’avançai dans la pièce. Il restait un bon morceau de pain sur la table, qui risquerai d’être perdu le lendemain. Du frigo, je sortis du beurre, du jambon ainsi que du fromage et de la moutarde. J'arrachai quelques feuille à une laitue et disposa le tout sur un plateau. La musique punk avait commencé dans la pièce adjacente mais je décidai de régler les problèmes un par un. D'abord, il me fallait trouver les assiettes. J'en trouvai finalement deux, propres, dans le lave-vaisselle. Je les disposai, avec des couverts, sur le plateau que j'amenai jusqu'à la table basse.

- On va éviter de rameuter les flics, ok ?

Mes paroles avaient été avalées par la musique, l'adolescent n'avait certainement rien entendu. Je m’octroyai la liberté de baisser le son à un niveau décent. Je m'étais jamais aussi autant vieux con qu'à cet instant, à devoir baisser la musique d'un lycéen.

- J'ai mis une assiette pour toi. Si tu veux te faire un sandwich, hésite pas.

Je m'installai à ses côtés sur le canapé et entreprit de me tartiner ma tranche de pain de moutarde. Je ne cherchai plus à faire la conversation, de peur de m'enfoncer dans une image d'adulte relou qui ne comprend rien aux jeunes. Je jugeai meilleur la stratégie consistant à attendre qu'il vienne à moi, si ça arrivait un jour.
❝ Contenu sponsorisé ❞

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Le 26 mai... La première armée permanente française...
» Cours de Sport [première classe arrivée]
» Première nuit dans Dreamland...
» Pas touche, je l'ai vu en première. [Déborah]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les enfants d'Eldar :: Hafnor :: Lotissements-
Sauter vers:  
CHRONOSREP